L'ère des Loups

JdR Strict - Dark Fantasy
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Animation] Du vin et des promesses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: [Animation] Du vin et des promesses   Ven 13 Oct - 16:31

"Davian dégustait ce vin qui lui avait été offert. Son regard se portait sur la peinture d'une vieille femme qui jadis aurait été belle parmi les belles. L'Âge l'ayant finalement rattrapé, mais la sagesse de même, et elle était dans un bel autours la couvrant bien, installée sur une chaise de fourrure en glissant ses doigts sur l'ouvrage offert. Son sourire valait bien plus que ses récompenses, pensait Davian, mais ce n'était pas de l'amour ou autre caprice de Dibella qui lui donnait envie de le contempler. Il se contentait de faire plaisir à sa Mère, pour que ses vieux jours restent les plus chaleureux possible. L'intendant Davian avait débuté son service dans la IXème Légion en Val-Boisé, suite à un soucis imprévu avec le Général Valérius. Il n'avait cessé de rêvé de Hauteroche, et de sa famille l'y attendant, et ce ne fut qu'après ses moult effort qu'il avait parvenu à retourner auprès des siens. En tant qu'ambassadeur en Daguefilante, il avait désormais accès à une petite richesse, du vin, de la bonne nourriture, et le travail ne débordait pas tant que les troupes luttaient dans l'Est d'ici. Il esquissait un sourire mais le bruit à la porte devint insistant.

Répondant à cet appel, il ouvrit avec plus de colère qu'il n'en n'aurait voulu, portant son regard contre l'enfant qui lui tendant une missive. Récupérant celle ci, en laissant quelques pièces au malheureux qui tentait de s'en sortir en cette période de guerre, ses pas foulèrent de nouveau le confortable tapis devant l'âtre, en préférant déposé le courrier avant de l'ouvrir. Attrapant sa coupe, il répondit à l'interrogation de sa vieille mère qui se demandait pourquoi son enfant avait l'air tout d'un coup s'y sombre. Dans une vague réponse, se traduisit les angoisses que sa génitrice pouvait comprendre, par ce lien incompréhension de maternité les liens. Il y avait quelque chose, dans l'esprit de l'intendant, qui lui fit revenir bien des souvenirs. Autant que les difficultés mises en œuvre pour comprendre et compenser ses gens avec qui il avait dut si souvent converser pour empêcher que ne coule le sang.

Vérifiant dans le miroir, que son plus bel habit le mettait suffisamment en valeur, Davian glissa ses doigts le long de sa moustache entretenu. Finissant d'avaler une longue gorgée de son breuvage, le déposant avec force contre la table. Il ferma les yeux un instant. Est-ce la fin d'une tranquille sérénité ? Cela n'était peut-être rien, mais cela faisait trop longtemps qu'il n'y avait pas eu ce genre d'instants, ou le trouble contredit tout espoirs de tranquillité. Une musique fut jouée non loin de la demeure de l'ambassade. Il baissa la tête, pour voir le balcon et ses deux nobles discutant, une femme d'une pâleur charmante, jouait de la harpe avec douceur et doigté. Il préféra quitter la demeure, sous le regard inquiet de la mère qui prit sur elle de se levé en ignorant les plaintes de son dos, pour saisir la missive qui lui fut arraché des mains avant le départ de Davian. Lui laissant seulement le temps de voir le sceau de l'aigle Aldmeri."




_______________________________________

Du vin et des promesses



Animation ouverte - Intrigues/Complots politiques


"Sa longue barbe était peu commune pour un membre de son peuple. Généralement, il estimait que les Altmers préféraient les visages soignés et sans pilosité aucunes. Sa propre fantaisie lui avait souvent valu des regards noirs, mais ici, c'était à cause de sa race que l'on l'avait observer avec colère. La guerre des trois factions se déroulait, et il se retrouvait sur une terre que les siens devaient considérer comme ennemie. Une sorte de lassitude le rattrapait régulièrement en se souvenant que le monde n'était plus que colère et sang. Comment tout cela a t-il bien pu finir aussi vite en charnier, depuis la Coalescence ? L'Ambassadeur Cirmo l'ignorait, mais il ne désirait toutefois pas s'acharner à essayer de trouver des raisons et des tords. Agir pour que sa Race y gagne maints assurances de prospérité sans une goutte de sang était d'une difficulté innombrable. Il sentit le poids de son camarade installé dans la loge isolée de la diplomatie Aldmeri. Personne ne voulait avoir à supporter la vision d'un représentant du Domaine, même aussi proche de la Guilde des mages locales. Le fermier local pouvait être aussi menaçant que l'assassin pour lui, et hélas, il craignait même parfois que l'on se lasse de sa présence et que l'on vienne le récupérer pour le mettre en cage en tant que potentiel élément dangereux. La surveillance de ses gardes s'assurant d'aucuns actes d'espionnages étaient lourds à porter. Avant qu'il ne décide que le vin pouvait suffire à briser ce coup de morosité, un cri apparut dans la ruelle.

La curiosité de Cirmo était du genre à le faire agir avant de se positionner sur ses acquis et la dangerosité d'un acte aussi stupide que de se montrer en plein jour pour voir ce qu'il se déroulait. Néanmoins, il devait y aller, quand il ressentit la pointe d'inquiétude à l'idée de reconnaître la personne qui avait émit ce petit cri. Poursuivit par les deux gardes assignés, il descendit à la hâte les marches de l’escalier, avant de s'enrouler dans sa grande tenue sombre et dorée. Il avait l'allure que tous se sentaient de craindre, même parmi les Altmers. Ce qui lui laissa au moins l'autorité naturelle suffisante pour que les gens du communs s'écartent en ressentant l'impact de ses bottes contre le sol, et le charisme effrayant qui se dégageait du Mer. Penchant la tête vers le sol, dans la hâte vers la personne au sol, il reconnu Galvo qu'il avait craint entendre brailler depuis le balcon. Le jeune Altmer avait quitter sa faction jadis, et s'était noué d'amitié avec Cirmo depuis son arrivé ici, malgré la menace qu'il aurait pu incarner pour lui. Désormais, cette personne si simple et paisible qui avait longuement rempli son esprit de quelques raisons de sourires par ses émotions des plus communes, par sa vie des plus anodines mais sincère, gisait là. Quelqu'un lui avait mit au moins sept coups de couteaux, et il avait été laissé ici, en dépouille dévasté devant la Guilde.

Et autours de lui, les regards. Les regards des habitants, des locaux, des passants, qui observaient l'Altmer comme une nouvelle proie. La cible était certaine en ayant fait en sorte qu'il agonise sous le balcon, et cela ne manqua pas d'étouffé un coup de panique dans les entrailles de Cirmo. Autours de lui, il ne voyait plus que des regards colériques. Cela faisait longtemps, mais dans son esprit apparut les signes de la panique. Il lisait sa propre mort dans les pupilles de tout ceux autours de lui, même dans l'incertitude de ses censés protecteurs, qui s’interrogeaient maintenant à l'idée de le protéger si tout tournait mal. Sans essayer de jouer de panache, il se contenta de fuir comme le vieillard auquel il ressemblait maintenant. Ses traits allongés par l'incertitude et la fatigue qui le dévorait d'un coup, la nouvelle et la peur lui ayant brisé son assurance et son arrogance. Cirmo posa ses mains sur le balcon, une fois rendu à la relative sécurité de son nid chaleureux. Il sentait toutefois dans son dos, le sourire conspirateur de qui avait bien pour faire cela. Et cette personne ne s'arrêterait sûrement pas là."


Carte de la nouvelle zone dans la Glénumbrie :


Allez ici pour la voir en grand !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Du vin et des promesses   Dim 15 Oct - 1:55

Citation :
14/10/2017



"C'est après une longue route que les Impériaux purent finir le voyage pour retrouver le campement les attendant. Arrivé ce 14 Loredas de Soufflegivre, dans une vieille place forte utilisée pour repousser une attaque Rougegarde il y à une vingtaine d'année de cela sur la rive de Franchehorizon. Réhabilités en vue des soucis apparaissant dans la région, depuis la destruction d'une ferme au nord de Eaudouce par les forces sécessionnistes du Serpent protecteur. Préparé par les forces Brétonnes qui accompagneront les troupes de la IXème Légion autant pour la surveillance que pour le relais diplomatique. Éreintés après la longue route, avec ses nombreuses péripéties en chemin depuis l'attaque des harpies, jusqu'à l'enfant folle et ses prières envers la Dame des murmures, la IIIème Cohorte, ou du moins une partie, arriva alors au campement qui servira de foyer aux impériaux pour la durée de leur séjour dans la Glénumbrie. De nombreuses tâches les attendent, et des péripéties. Mais ils ne s'attendaient pas vraiment à ce que les ennuis débutent dés le début. A peine aux portes du campement, pendant que les caravanes s'installaient avec les troupes, que l'Intendant Davian, un petit Bréton avec de fière moustache, leur fit la requête de partir enquête sur le meurtre d'un messager important.

Ainsi, une petite troupe Impériale fut envoyée pour inspecter les lieux. Après une vingtaine de minutes de marches, ils eurent trouver la scène : Un chariot renversé sur le côté, des nombreuses tâches de sang remontant en une piste visible, un chasseur benêt attendant sur le côté, et quelques autres traces qui seraient peut-être visible ici et là. Almeth Bale la trace sanglante, pendant que les autres inspectèrent les lieux. Ce fut laborieux, mais au moins utiles. Arnornn et Roland trouvèrent une vieille dague brétonne ainsi que l'emplacement de la mort. Celui ci avait été écrasé par une flèche, et n'avait visiblement pas été bougé avant que le corps ne fut récupéré par les impériaux envoyé par Davian. Shafaye trouva un autre chasseur, et avec Ishtyh et Til Adyn, constatèrent qu'ils récupéraient des flèches elfiques perdues. Les interrogations se bousculèrent, surtout quand l'un des chasseurs avoua avoir vu des hommes avec des plumages s'attaquer avec les dites flèches. Malgré l'incompréhension, ils rejoignirent Almeth qui avait finalement trouver une demeure plus loin où le sang menait. Une demeure renfermant la garde de l'ambassadeur Cirmo, du Domaine Aldmeri.

Plutôt que d'attaquer la demeure, en hurlant, les Impériaux menèrent l'enquête, et les informations de Bale se révélèrent juste. La conspiration visant à envoyer une troupe abattre les Altmers n'avait pas porté ses fruits, autant que Tyzérias et Shafaye débusquèrent les guetteurs dans l'orée du Bois des longues foulées. Dans des nombreuses interrogations, et transportant les prisonniers, ils finirent par laisser en paix après une conversation les quelques Gardes de l'ambassadeur dont il avait évité un conflit sanglant et peu porteur de bonnes choses en réalisant la situation diplomatique et qu'il s'agissait de l'ambition de ceux ayant accomplit cette mise en scène. Las des complots, les Impériaux décidèrent d'agir avec force et rapidité : Réunissez la troupe, ils suivirent la piste du Chasseur qui les guida vers le campement des assaillants.

Ainsi, un conflit violent éclata. S'attaquant aux brigands de la Mère Aviaire ayant accepté d'accomplir la funeste tâche, les forces élites de la IXème Légion usèrent de différents artifices pour s'abattre sur l'ennemi sans avoir à subir les traits d'une qualité elfique dans les scutums ne pouvant les arrêtés efficacement. Grâce aux manœuvres, ils arrivèrent au cœur du combat, et la mêlée fut d'une grande intensité. Après les différents coups, et retournement, qui finirent pas une légère conclusion, les cinq prisonniers restant furent récupérés. Quatre ayant eut le temps de fuir, et le reste, gisait au sol. Massacrés dans l'attaque. Le chef à la coiffe d'Aigle comptait parmi les captifs, sécurité par Victus Vicci, Arnornn Sand lui revint avec les informations sûres ayant échappées aux flammes de la tente du chef des bandits. Alors que tout été achevé, la bourse retrouver fut confiée à la Praetorian, l'ouvrant pour découvrir l'intérieur, elle fut brusquement piquée par la bête à l'intérieur. Un scorpion sombre, avec des tâches vertes, qui fut écrasé par une botte d'acier. Laissant l'officier impérial s’écrasa au sol. Et bien que sauvée par les soins hâtifs de ses pairs, les nombreuses questions se bousculèrent, résumant cela en un seul point : Quel sinistre cabale se tentait déjà à provoquer un chaos diplomatique en Champsrepos ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Du vin et des promesses   Jeu 19 Oct - 0:26

Citation :
18/10/2017



"Le 18 Middas de Soufflegivre, l'épuisement se faisait sentir. Deux conflits sanglants en l'espace de peu de temps avait étaient déchaîné entre les impériaux et l'ordre du serpent protecteur. Il ne s'agissait plus d'abattre des pilleurs gobelins ricanants et faiblards. Mais de véritables militaires, entraînés, équipés de fer et d'acier, et souvent presque aussi disciplinés que les Légionnaires. Les pertes s'accumulèrent, ainsi que les blessés, mais un souffle de répit pu s'étendre avant les prochaines opérations d'envergures. La ferme des Burrins étant devenu un avant-poste renforcé par une vingtaine de Légionnaire, il s'agissait maintenant de rester aux aguets, et cette nervosité rendait plus difficile le repos réparateur. Mais comme si ce début de guerre ne suffisait pas, Champsrepos n'en était pas à sa seule intrigue qu'est la guerre, mais toujours et encore la vieille histoire de l'assassinat de messager ayant essayer de provoquer un massacre d'une garde Aldmeri isolée pour la protection de l'ambassadeur du Domaine, Cirmo. Et désormais, les rumeurs tendaient à dire que certains coups de pressions et enlèvement avaient été constatés à la caravane Khajiit qui n'avait pourtant rien demander à personne.

Peu envieux de provoquer un soucis diplomatique avec les Khajiit, les Impériaux partirent avec une petite troupe des personnalités habituelles de l'élite de la IIIème Cohorte. Il n'était pas question de déplacé une troupe de guerre pour enquêter, et il s'agissait de récolté des informations sans paraître venir en conquérant agressif. Ainsi, ils firent marche une vingtaine de minutes vers le sud pour descendre jusqu'à la route du nerveux, et découvrir ce coin isolé devenant un lieu de vie pour les Betmer d'Elsweyr. Et cela ne manquait pas de vitalité, à l'image de la race, les nombreux Khajiit étaient en pleine activités, de nombreuses manières. Certains vendaient et troquaient en ne cessant d'envoyer des éloges autant à leurs produits qu'aux acheteurs en devenir, et d'autres se préparaient à quelques rixes contre des pièces d'or ou quoi que ce soit d'autres. Quelques visiteurs curieux s'y étaient mêlé, mais l'endroit ne semble pas si morose de première vue, bien que l'on ne puisse vraiment en juger par la nature espiègle et démonstrative de ceux ci. Ils voilaient leurs défauts, pour ne montrer que bonheur. Mais les regards traduisaient de la nervosité, en ce jour sans pluie et tranquille, comme un Soleil chaleureux se montrant en plein automne. Mais il n'était pas vraiment le moment de se distraire, et tous partirent à leurs occupations pour découvrir ce qui avait été la cause des rumeurs.

Mhelk suivait la piste de la nourrice Brétonne qui s'occupait des enfants, informant que le pauvre Ja'Khajiit disparut était surnommé « Nez bleu », à cause du colorant bleu mit sur sa truffe en plongeant celle ci dedans, sans que ça ne veuille partir pour l'instant. D'après les différents renseignements découvert par Dra'Kalhen à son tour, il aurait disparut auprès d'une patrouille Impériale passant non loin d'ici, récupérant une carte permettant de les retrouvés. Arnornn et Roland observaient quant à eux l'affrontement de Tyzérias contre Do'Sijji, un Cathay massif qui fut toutefois vaincu par les efforts du nordique après un combat acharné. De nombreux événement s’enchaînèrent, et Marius se retrouva à poursuivre un Altmer dans les habits du Domaine Aldmeri. Celui ci fut plaqué par Tyzérias, bien qu'il fut rendu compte qu'il était Dremus. L'Elfe à tout faire de l'ambassadeur Cirmo venu pour la même raison que les Impériaux. Découvrir ce qu'il se passait, et comprendre ce pourquoi les rumeurs parlaient d'un possible conflit entres les deux factions. Dans les faits, tous avaient à faire, et tandis que Do'Sijji, Roland et Arnornn calmaient la foule de la Caravane après l'agitation causé par la course poursuite, tous partirent à leurs occupations.

Dra'Kalhen et Tyzérias partirent à l'enquête suivant la piste de la patrouille Impériale. Ils retrouvèrent toutefois celle ci, les deux éclaireurs assassinés autours d'un feu de camp, où se trouve un gribouillis du Ja'Khajiit le montrant lui en train de s'amuser avec les deux Légionnaires, qui avaient sûrement été prit d'affection pour lui. Avant que les responsables n'apparaissent. Des mercenaires, venu se débarrasser des corps, furent rapidement vaincu, alors que fut récupérés la carte d'où il devait se rendre pour la récompense finale. Tandis que Mhelk, Vendimus et Marius suivirent Dremus vers la piste du Cathay, découvrant le marchand Khajiit qui avait discuté plus tôt avec Marius, en train de marmonner à côté d'une pierre. Prévoyant d'agir et de l'encercler, ils furent toutefois chassé, au lieu d'être chasseurs. Dremus fut kidnappé... Tandis que les Impériaux durent faire face aux trois membres du Thalmor apparaissant pour les éliminés. Après un farouche combat, ils s'en sortirent, découvrant que le Khajiit était un consommateur de Skoomah qui était sous chantage. Les questions ne cessèrent d’apparaître : Étaient-ils maîtres, ou faisant parti de la cabale cherchant à nuire à la diplomatie ? Qu'allaient-ils vraiment de Dremus désormais ? Ils ne trouveraient récompense, que quand la planque serait découverte grâce à la carte."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Du vin et des promesses   Lun 23 Oct - 2:30

Citation :
22/10/2017



"Le 22 Sundas de Soufflegivre, la troupe des éclaireurs de Gro-Brukan, arriva dans l'après midi en trouvant un campement au repos. Les troupes se remettant des derniers conflits, d'autant que l'on se racontait ici et là ce qu'il avait pu se passer aux ruines de la Vieille-Hautepierre et de l'état des troupes élites de la IXème Légion rentrant de missions. Sales, malades, fatigués et avec quelques blessures, définitivement, peu enviaient vraiment le sort de ceux suivant régulièrement les missions. Les dernières nouvelles n'étaient pas fameuses, et tous craignaient que les hostilités avec l'Ordre du Serpent n'éclate de nouveau par surprise. Mais ce fut les nouvelles concernant la cachette du petit Nez-Bleu qui furent annoncé, ainsi, ils avaient enfin découvert le fameux accès vers les prisons des traîtres Aldmeri complotant visiblement sur le dos de l'Ambassadeur Cirmo. L'urgence était total, si ils voulaient avoir un espoir de sauver le Ja'Khajiit de son mauvais traitement. Ainsi, deux troupes partirent rapidement vers la position. La troupe Kavedius en tant qu'arrière-garde, et la troupe Gloria de la Praetorian. Quittant le campement vers le nord, sous les regards des soldats, voyant les nouvelles têtes suivirent, et ceux qui méritaient de plus en plus le nom de héros pour les troupes Impériales en ses temps troubles, agissant avec acharnement contre la fatigue et les efforts d'autant de tâches à accomplir.

Marchant vers le nord sur un sol boueux, le ton du ciel avait prit un aspect grisonnant, celui d'un ciel ayant été lasse de tant pleuré, avant de devenir gris et morose, accompagnant les brises fraîches faisant claqué les armures, et laissant les feuillages tourbillonné autours des troupes passant sous les arbres en quittant la route vers le sud. Après le chemin de pierre, la route fut désagréable, autant pour l'aller, et infernale pour le retour. Il s'agissait de hauteurs, descendant brusquement, et remontant aussi-tôt, trouvant difficilement des chemins stables, et pratiquement impossible de venir à cheval sans briser les deux pattes des bêtes. Ce fut après une rude avancée que les Impériaux purent enfin arriver jusqu'à la destination découverte par les éclaireurs. Un renfoncement dans la montagne, finissant en structure avec quelques grillages. Des mercenaires de passages furent interceptés et suffisamment effrayés pour laisser le messager captif libre et en vie, tandis que les deux gardes engagés furent éliminés par les agents Impériaux. S'assurant de la sécurité de tous après la découvertes de pierres installés sur des planches de bois pour créer un éboulement, sûrement suite à l'activation d'un piège, ils s'installèrent loin de tels préparations. Ce qui ne fut pas un mal, puisqu'elles furent déclenchés en ouvrant la trappe d'accès intérieur. Laissant l'escouade de Kavedius derrière pour déblayé et surveillé, pendant que les autres pénètrent à l'intérieur pour accomplir la mission.

Tyzérias, Vendimus, Dra'Kalhen, Sei'Shakran, Marius, Gorash et Dereth formèrent le groupe qui pénètrent dans la cachette. Cela débuta fort, alors que l'agent Dereth fut éjecté contre le Légionnaire Orque sur un à sortilège. Plusieurs membres du Thalmor et fantassins elfiques attendaient, alertés par l'écroulement puissant devant de dehors. Un combat difficile s'engagea, alors que trois Légionnaires tombèrent dans un piège, les envoyant au sol après qu'un panneau de bois les aient fracassés dans l'escalier. Malgré tout, ils parvient à s'en sortir, laissant derrière eux le Fantassin Irelio après son interrogatoire, seulement inconscient, après avoir délivré des informations sur les abus des Altmer en cet endroit. Une affaire de plus en plus louche, ils évitèrent les pièges suivant, jusqu'à une grande porte, et la cage de Nez-Bleu. Piégeant un groupe d'Altmer venant voir ce qu'ils se passent, ils purent récupérer des informations et l'ouverture de la cage du jeune chaton rapidement escorté vers l’extérieur par deux Légionnaire. Ce fut une longue tâche que d'explorer soigneusement la cache abandonnée et couverture de moisissures et de lierres, mais passant outre la porte en bois ravagée par les deux guerriers massifs de la troupe présente, ils arpentèrent dans un couloir comme une grosse glissante, jusqu'à découvrir le cœur de cet endroit.

Un endroit sentant mauvais l'urine et le sang, de nombreuses tables de tortures installés pour accueillir ceux qui eurent la malchance d'être déposés sur de tels bouts de bois avec de nombreuses échardes et clous dépassant. Deux Altmers, un Khajiit, un Bréton, et même un Légionnaire coloviens, tous mort après d'affreuses blessures et interrogatoires lent et douloureux. Il n'en restait qu'un en vie : L'agent Dremus, disparut à la dernière mission. Après une conversation avec « l'Inquisitrice » évoquant son dégoût pour l'ambassadeur Cirmo et son amour de la tranquillité et de la paix, un combat fut engagé. Les forces Impériales se dispersèrent en évitant le piège, une fosse à pique devant eux, ils eurent rapidement fait, bien que difficilement, de se débarrassé des Altmers de garde, l'Interrogatrice ayant eut le temps de prendre un passage secret, alors que le cristal sur le plafond éclata. Le dernier piège fut mit en place, et les Impériaux partirent en hâte pour ne pas être écrasés par les pierres chutant en même temps que la poussière. Après une rapide ruée, le long des galeries de la cachette perdue, ils furent sorti couverts de poussières, et haletant comme des bœufs, Dremus inconscient déposé en coin, retrouvant le passage déblayé et le petit Nez-Bleu jouant avec des Légionnaires. Aussi difficile soit-elle, la tâche fut accomplie, et le Ja'Khajiit suivit les Impériaux auprès de Dra'Kalhen s'occupant de lui. Mais les informations de Dremus étaient particulièrement obscure : Désormais, il était maintenant nécessaire de trouver un moyen de rencontrer l'Ambassadeur Cirmo, dont les complots faisaient en sorte qu'il se pense cible des Impériaux. Et ce, pour évité une guerre sur deux fronts au milieu du Champsrepos."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Du vin et des promesses   Jeu 26 Oct - 1:41

Citation :
25/10/2017



"Le 25 Middas de Soufflegivre, les forces impériales se préparaient enfin aux journées de repos des fêtes du fin du mois arrivant enfin au plus grand plaisir des soldats ayant enfin des raisons de rire, boire, chanter et trinquer. Néanmoins, malgré tout les derniers efforts pour stabiliser les situations de divers façons depuis les surveillances étroites des actions du Serpent, jusqu'à la pacification de l'agitation à la caravane Khajiit, les problèmes ne cessent souvent d'arriver quand ils ont décidés qu'ils reviendraient sans laisser le temps de souffler. C'est ainsi qu'une patrouille Impériale revient en annonçant qu'ils ont vu des flammes dévorés d'une partie des Fermes de Karl, au sud de Hautepierre, mais qu'ils ne purent en savoir plus. Les fermiers locaux jetèrent des pierres aux cavaliers qui ne purent que se presser de se tourner pour partir rapidement en cavalant le plus vite possible. Afin de ne pas être embarqués dans un conflit contre des citoyens, ils firent volte face pour annoncer rapidement la nouvelle au campement de guerre Impériale. Celle ci fut accueillit avec des nombreux soupirs de fatigues, mais déterminés à comprendre ce qu'il se passe, une journée avant le départ en navire matinal vers le port d'Haltevoie, la Praetorian fit marche avec une troupe Impériale en direction des fermes de Karl.

Marchant une heure durant sous une légère pluie, ce ne fut pas une route désagréable le long du pavé de la Route du nerveux qu'ils durent emprunter pour se diriger vers le dit problème qui aurait causé la destruction de deux bâtisses fermières. Le long de la route, il n'y avait pas d'enfant émerveillés venant s'installer devant les Impériaux pour les salués dans la route empruntée. Ils n'eut ni prière, ni encouragement, mais les locaux se contentèrent d'observer avec craintes la venue des troupes Impériales, comme si cela n'augurait rien de bon, ou bien qu'ils avaient été coupable de quelque chose de très mauvais. Ce n'est qu'en arrivant sur place, qu'ils virent l'étendu des dégâts des deux bâtisses en ruines. Une avait été complètement barricadée, comme si personne ne devait entrer, mais cela semblait daté de plusieurs semaines encore. Et la dernière, plus loin, se tenait bien, indemne. Ce qui était étonnant, restait l'envoyé de Daguefilante qui frappait de la botte un fermier à terre qui ne voulait pas lui répondre, si ce n'est des gémissements. Mais les Impériaux furent confrontés rapidement à pire, ayant faillit dégénérés. Quatre soldats de l'Ordre du Serpent protecteur se tenaient là, en train de sauver des villageois blessés et de s'occuper des blessures. Et malgré les escarmouches et les batailles récentes, il n'y eu pas de bain de sang, juste une conversation.

Marius et Julianus s'occupèrent de fouiller une maison en ruine, complètement délabrée, et furent rejoint par Vendimus, Tyzérias et Lenors. Découvrant que la personne était visiblement un des assaillants ayant fait brûlé la ferme : Un brigand, du culte de la Mère Aviaire, engagé pour porter une tenue Impériale avec ses camarades. Sheelva quant à elle enquêta sur la maison barricadée, et réussie à l'infiltrer en brutalisant avec astuce la personne étrange s'y trouvant. Récupérant une enfant prise en otage, l'Altmer du Thalmor qui avait été presque assommé l'attaque à son tour, avant de s'enfuir. Gorash et Sei', quant à eux, suivirent la piste du pauvre Fermier tabassé après avoir fait cesser le tout, et convaincu rapidement les fermiers de leurs bonnes volontés, se mettant à courir pour suivre la dites pistes, et découvrir quel étrange personne avait bien pu voir s'enfuir ce pauvre Berthier qui lui avait été amicale, assez pour qu'il ne veuille donner sa route à un officier de Daguefilante trop menaçant pour ses nerfs. Tous suivirent les différentes pistes, tandis que lentement, la compréhension de ce qu'il s'était passé devint clair. Toutefois, le sang froid avait dès lors permit que le tout ne finisse pas en charnier, et beaucoup d'éléments imprévus eurent mit à mal les plans de la cabale désireuse de créer une grande discorde.

Sheelva réussi à mettre la main sur l'Altmer, malgré une poursuite acharnée en l'ayant empêché de fuir à cheval. Découvrant que celui ci s'en servirait pour faire chanter l'Ordre du Serpent protecteur des environs de Hautepierre pour s'en servir dans leurs projets, ainsi que d'un relais de surveillance pour Cirmo ayant été invité à venir ici. Vendimus mena Julianus et Marius pour affronter les Faux Impériaux retranchés dans un campement plus loin, luttant à mort contre les brigands de la Mère Aviaire engagé pour ce travail sinistre, ayant été fournit par un certain « Vieux renard » inconnu. Gorash et Sei récupérèrent le fuyard ayant été pourchassé par trois des faux-impériaux, qui n'était autre que Dremus ayant prit peur pendant l'attaque. Le pauvre revint pour ouvrir avec sa clé, la trappe que Tyzérias et Lenors découvrirent dans la seule demeure entière. Tout s'acheva lentement, mais peut-être un peu trop tard – L'Ambassadeur Cirmo fut empoisonné par un scorpion, écrasé et récupéré par le Nordique. Rapidement, les anti-poisons furent administrer par le guérisseur, Lenors, avant de lentement préparer son évacuation pour lui sauver la vie. Julianus aussi, fut installé dans un chariot des paysans locaux qui dut être réquisitionné pour les transports des blessés. La fille sauvée par Sheelva rendue au Sergent du Serpent, il n'y eut aucune bataille. Simplement des interrogations, mais dans l'urgence, il fallait avant tout sauver Cirmo, et les Impériaux rentrèrent chez eux, laissant aux soldats de l'Ordre qui avaient, ici, comme un échos de l'honneur passé de l'Ordre avant l’ascension de Lark, prit sur eux de s'occuper des fermiers locaux avec bienveillance."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Du vin et des promesses   Mer 1 Nov - 3:07

Citation :
31/10/2017


"Le 31 Tirdas de Soufflegivre, il était temps pour les troupes de la IXème Légion de poursuivre ce combat débuté à Champsrepos qui les attendait depuis leur départ pour Haltevoie. Voilà bien des jours que les troupes élites ne purent intervenir, mais les rapports ne signalèrent rien de nouveau depuis le départ. L'Ordre du Serpent n'ayant fait que peu parler de lui, si ce n'est quelques rares escarmouches à la Ferme des Burrins pour les empêchés de poursuivre vers l'Est, mais la pression de la guerre restait toujours écrasante. Revenant des fêtes et des honneurs, les voiles du navire Espoir furent visible en début de soirée quand la grande embarcation de guerre arriva lentement vers les quais du port du vieux rêve. Le soulagement d'avoir enfin fini ce voyage traversait les esprits de nombreux des Légionnaires se hâtant de se préparer à sortir de là. Des jours de voyages en mer, et tout cela fut enfin achevé, pouvant enfin courir au sol et ne plus avoir à supporter les flots et les vagues les balôtant dans toutes les directions. Et alors qu'ils se préparaient à sortir, après quelques conversations pour se remémorer tout ce trajet, de la bataille navale, jusqu'au sauvetage de Grild. Pour admirer un instant plus tard, la Garde Brétonne en formation de défense, à l'autre bout du pont de débarquement.

L’inquiétude, le trouble, la colère. Divers sentiments traversèrent les forces Impériales qui essayèrent rapidement de rallier les éléments les plus nerveux pour ne pas provoquer de conflit. Sortant du navire en laissant les Brétons à leur inspections, le sergent de la garde annonça que les Impériaux furent accusés par Dame Aleca de l'ambassade du Domaine Aldmeri comme responsable des récents enlèvement d'enfants sur la côte de Franchehorizon. Pendant que les cales étaient inspectés par la garde, les Impériaux ne pouvaient pas rester inactifs et se préparèrent à menés des groupes d'inspections. Dispersant leurs forces en plusieurs équipes d'inspections, tous eurent leurs rôles, et c'est dans le port du vieux rêve que se déroula la première mission depuis longtemps pour la Légion malgré la pression de la bataille à venir contre le Serpent. L'endroit était encore vivant, aux dernières lueurs du crépuscule, la fin des commerces petit à petit tentant de vendre leurs affaires journalières. Le brouhaha paisible des habitants vivants, et rendu nerveux par la présence des Légionnaires après les rumeurs de l'arrestation et du confinement en ville. Vendimus, Dereth et Dra'Kalhen firent marche vers l’entrepôt, Tyzérias, et Roland tentèrent d'empêcher des troubles dans les cales Impériales. Et finalement, Marius, Marcus, Amélia, Skjoldr et Wannasee partirent eux pour la taverne locale récupérer des informations.

Les difficultés de Roland furent de se maîtrisé face à sa colère incrédule contre les provocations immatures d'un Garde particulier. Secouru par Skjoldr ayant achevé son enquête auprès d'un vieillard au coin du feu, ils eurent de nouveau pour mission d'aller en cale après une remontrance vis à vis de Draconis, et finirent par découvrir à l'intérieur, deux gardes ayant fait un léger trou dans la cale pour passer une caisse. Contenant visiblement un enfant. Skjoldr s'attaqua avec force aux gardes pour un interrogatoire musclé, tandis que Roland quitta la cale pour empêcher l'enfant d'être enlevé par la barque l'ayant apporté pour le faire passer par le petit trou creusé par les faux-gardes. Dra'Kalhen, Vendimus et Dereth déjouèrent le projet de coulé le navire avec une baliste lourde camouflée dans l’entrepôt. Après quelques manœuvres, ils eurent bien fait de prendre au piège les membres du Thalmor embusqué arrivant plus tard pour manier la baliste. Ne s'attendant pas finalement que tout un groupe embusqué ne leurs bondissent. Marius découvrit des informations quant aux derniers actes du Seigneur Lark, et cela permit de comprendre ce qu'il se déroula par la suite. Tandis que Wannassee s'introduisait dans les chambres du première étage de l'auberge, censés surveillés par un Rougegarde, Marcus et Amélia râlaient les Légionnaires de la Cohorte pour empêcher une dévastation, suite à l'apparition de soi-disant légionnaires d'une VIème cohorte se préparant à saccager le marcher en hurlant que la ville est censée revenir à l'Empire.

Ils furent encerclés, et écrasés par les troupes Impériales. On combat n'aura même pas été nécessaire, et finalement, ils déposèrent les armes quand une forêt de glaives furent brandit de chaque côtés vers leurs gorges. Rassurant la population, les Impériaux firent cessé lentement les hostilités, qui disparurent totalement quand Marcus et Amélia vinrent au secours de Skjoldr encerclé avec l'un des faux-gardes ayant eut le poignet brisé, forcé de faire ses aveux devant tout le monde. Roland parvient à attraper finalement après une course poursuite difficile et un fracas dans une caisse pleine de poisson, et suite au tir d'Amélia dans la jambe de l'adversaire, récupérant avec Tyzérias l'enfant enlevé chouinant dans sa caisse. Après le ravage des Thalmor dans l’entrepôt, Vendimus fut retrouvé avec le Mestre local pour achevé les tensions et livré les mercenaires à l’autorité brétonnes, tandis que Dereth se livrait à l'interrogatoire du survivant Altmer. Dra'Kalhen et Wannassee libérèrent la petite Eleonore, fille du Mestre ayant provoqué tout ce désordre un disparaissant et évitant une erreur diplomatique. Alors que les membres de la cabale essayèrent de mettre la responsabilité sur un proche de Cirmo, celui ci fut épargné. Les Impériaux ayant mit de l'ordre dans le Port du vieux rêve après cette nouvelle tentative de les agents de l'inquisitrice Aleca. L'ambassadeur Cirmo toujours toutefois inconscient, les problèmes étaient loin d'être achevés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Du vin et des promesses   Lun 6 Nov - 23:48

Citation :
06/11/2017



"Le 6 Morndas de Sombreciel, ce fut la dernière soirée en Metaye-la-vieille. Les Impériaux purent profitais de chambres et de lit douillet un jour de plus, même si l'approche du Conseil de Hauteroche permettrait encore à ceux ci de se reposer avec toute la joie de se retrouver endormi dans un matelas douillet. Des soirées autours d'un feu dans une bâtisse chaleureuse, avec de véritable repas et des boissons, loin du brouhaha du Camp de bataille. Bien que celui ci commençait à manquer aux légionnaires envoyés accomplir les tâches de Domark et Endhoril, ils eurent tout loisir de se requinquer le moral. Car ils n'étaient pas parti en cure de jeunesse pour retrouver la force et se remettre d'aplomb pour se sentir mieux. Mais bien devoir subir des entités malsaines provoquant bien des tords au nord de la ville, pour affronter la Bête des Marais et la Harfreuse ayant maudit un intendant. Depuis, Domark jouait avec l'artefact du dos du Faucheclan, tandis que la tête de la Harfreuse fut préservée à la Guilde des Mages pour s'en servir plus tard auprès du Wyrd. Tout semblait rentrer dans l'ordre, à un détail : L'empoisonneur de Cirmo. D'après les dernières informations, récupéré pendant le problème du Port du vieux rêve, arrachée à un Altmer par Dereth dans l’entrepôt, ils devaient encore retrouver Lave-la-vie, celui qui aurait fournie le dit scorpion ayant brusquement piquer Cirmo et provoqué la léthargie de l'Ambassadeur. Il était temps de trouver une solution.

Metaye-la-Vieille. Une plutôt grande ville, malgré les fortifications de fortunes supplémentaires depuis les problèmes avec les Loup-garous et tant d'autres. Mais il restait de nombreux endroit où la Praetorian avait découvert que les rumeurs parlaient d'un Argonien se baladant à divers endroit de la ville. Le boucher en avaient vaguement parler, ainsi que la Forge et l’Entrepôt. Trois lieux où il avait pu avoir des affaires différents et agir pour on-ne-sait-quoi, et pourtant si ils se mettaient à enquêter, ils seraient bien vite repérés plus qu'ils ne le sont déjà, bien que la rumeur d'un Barde chantant déjà une ode au combat contre la Bête des Marais jouaient en leur faveur pour faire croire qu'ils n'eurent pas de nouvelle de Lave-la-vie. Ainsi, alors que le crépuscule s'approchait doucement, les Impériaux se rejoignirent pour faire un point et se diviser pour découvrir ce qui se tramait dans chacun des points de rencontre pour empêcher celui ci de s'enfuir avant de tomber entres les mains des Impériaux et de livrer ses secrets. Il en était de la sécurité de l'ambassadeur Cirmo, et sûrement de la survie de l'entente Impériale et Aldmeri dans cette trêve gênante et agaçante. Nombreux étaient les protagonistes des deux factions ne pouvant s'empêcher de ne pas supporter l'un et l'autre, et une étincelle pourrait brisé la trêve. Pour empêcher cela, les Impériaux se dispersèrent dans la ville, et tentèrent de retrouver Lave-la-vie.

Marcus et Vendimus partirent pour la forge, où plusieurs disputent avaient lieux. Visiblement, des commandes pour une troupe de mercenaire furent abandonnés et son dirigeant refoulé froidement. Alors qu'il sortait en bousculant un peu ceux sur son passage en râlant. Deux forgerons se disputèrent ensuite, dans une scène trouble, où le jeune fut presque envoyé par terre. Marcus et la Praetorian essayèrent de parlementer, en vain, avant de sortir dehors pour discuter de la manière dont ils pourraient agir. Amélia et Dra'Kalhen elles inspectaient la boutique du boucher du coin, réclamant de pouvoir entrer de manière bien différentes l'une de l'autre, mais celui ci accepta en comprenant finalement que les deux personnes étaient des Légionnaires. Les menant pour rencontrer soit-disant Dremus à la cave, avant de les y enfermer, un sachet de poudre s'ouvrant et la fumée apparaissant pour essayer de les empoisonnés. Marius et Lenors eux eurent découvert un passage étrange à l’entrepôt. Se débarrassant des deux mercenaires de gardes, bien qu'avec difficulté pour Sighur ayant fini en situation cocasse, Lenors inspectait la grande salle gardée faites de très nombreuses caisses. Ouvrant l'une des plus grosses, un Pahmar-Rath bondit dessus, clairement affamé et bavant sur son visage, avant d'être écarté par Marius d'un coup de pied. Se cachant en entendant une voix, ils furent témoins de la cruauté des deux Altmers arrivant pour enflammé le Khajiit se nourrissant d'un morceau de viande envoyé par terre.

Amélia et Dra'Kalhen quittèrent la cave en bousculant les meubles couvrant une fenêtre cachée. S'extirpant de là avant de finir étouffée à mort, et tombant nez à nez avec un étrange Forgeron qui voulait aussi voir le boucher. Après que la conversation tourna court, le Forgeron les envoya baladé vers le sol brusquement d'une impulsion, et rentra à l'intérieur avec un tisonnier, pour massacrer le Boucher. Cela provient des difficultés de Marcus et Vendimus. Tandis que Marcus avait infiltré la Forge en se faisant passer pour un agent du camp de la cabale mystérieuse, il fini par défaire l’influence de l'agent infiltré en conversant avec les Forgerons. Sortant pour retrouver Vendimus étalée par terre dans les marches, après avoir reçue une boule de feu en pleine poire, les deux prirent le temps d'en discuter, informer les autorités au plus vite, et partirent retrouver celles qui étaient chez le Boucher, juste à temps pour entendre le Thalmor dissimulé tout les traits du Forgeron, se prendre un glaive dans le torse brusquement. Marius et Lenors se débarrassèrent des deux autres agents Altmers, en secourant Lave-la-vie, qui s'avérait être un très jeune Argonien, amoureux des scorpions. Celui ci fut embarqué par les Impériaux avec douceur, et s'assurant de sa sécurité pour ne pas que les agents de l'Inquisitrice Aleca, de l'Héritage Voilé, ne parvienne à ses fins. Et tous se préparèrent alors à retourner en Champsrepos, pour poursuivre une guerre les attendant encore sur le front."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Du vin et des promesses   Dim 12 Nov - 23:55

Citation :
12/11/2017



"Le 12 Sundas de Sombreciel, les forces Impériales restait toujours en surveillance, alors que les passages des grandes routes étaient régulièrement surveillés par des patrouilles de Légionnaires des réserves, une partie des troupes des vétérans restaient désormais à la Ferme d'eaudouce pour la protection civile et la surveillance des actions du Serpent. Deux petites escarmouches sans pertes furent signalés lors de tentatives de passages en forêt ou non loin de la rivière, essayant de récupérer souvent des pêcheurs, des chasseurs. Visant les citoyens, et surtout les plus jeunes, dans leurs directives que seuls comprenaient les élites Impériales qui durent subir les créatures serpentines Lamia pendant les combats. Toutefois, le problème ne semblait pas venir cette fois des bois corrompus ou de la morosité de la guerre. Mais de la toute simplicité de ne pas avoir reçu de nouvelle de ceux censés avoir été payés pour partir rechercher les composants nécessaire au sauvetage de l'ambassadeur Cirmo. Censés se trouvé dans un petit campement de réfugiés et divers marchands et fermiers s'occupant de faire tourner le commerce dans les petites strates de Champsrepos, les contacts Rougegarde du Sergent D'irshte ne purent jamais répondre, autant que le messager Impérial ne fut pas de retour auprès des troupes de la IXème Légion. Bien conscient que la dernière fois que des patrouilleurs eurent manqués à l'appel, ce fut une scène catastrophique en devenir qui apparu au village de Hautepierre. Mais envieux de toute façons de secourir l'Ambassadeur, les Impériaux quittèrent leur campement en direction du « coin de voyage. »

La route fut tranquille, alors que la journée s'écoulait lentement, et le froid présent n'avait pas son aspect agaçant quand il se mêlait aux brises froides glissants contre la peau comme une caresse énervante. Faisant claques leurs armures tranquillement, ils firent une marche sur le dos de leurs montures, jusqu'à arriver au grand camp de fortune, dont les lueurs des torches commencèrent à apparaître, après une quarantaine de minutes de routes pas spécialement épuisante. Les environs étaient communs à l'ensemble de la contrée, des herbes paisibles bousculés par un vent léger, alors que s'y trouvant plus loin un grand amas de nombreuses tentes et caravanes. L'endroit semblait particulièrement fait pour accueillir des va-nu-pieds et âmes vagabondes, et leur offrir parfois même du confort pour peu que l'or soit engagé dans les conversations. Les Impériaux se dirigèrent vers l'intérieur du campement, sous les regards inquiets des réfugiés se demandant ce qui pouvait bien suggérer la nécessité d'une présence de combattants de la IXème Légion dans ce lieu isolé, alors que de nombreuses activités avaient lieux. Une présentation fière de la Convention de Daguefilante, sous son drapeau, avait lieu dans un coin du campement, mais celle ci était clairement ignorée par le manque d'éloquence de son représentant, ainsi que par l’intérêt de tous d'observer la mise en scène de At'Saelk qui gesticulait en présentant son futur toujours. Sous le regard d'un homme, un Rougegarde, que personne n’osait vraiment approcher.

Les Impériaux décidèrent d'aller voir At'Saelk, cette vieille connaissance qu'ils avaient jadis sauvé à Haltevoie lors des intrigues de Holand des épées, peu avant la mort de Lunrich, le maître des limiers noirs. La fête improvisée battait son plein, comme presque tout les soirs pour se réconforté et apporter un peu de chaleur en ce coin perdu, loin de la guerre et de ses effets. Alors qu'il venait de finir d'achever les présentations, le Rougegarde s'installa sur sa chaise rembourrée, avec un soupire de soulagement. Mais celui ci devint rapidement un instant de panique, projetant tout le contenu de sa coupe sur Reldan, qui arriva accompagné de Vendimus et de Ingvar. Les trois observaient désormais le marchand, conservant tranquillement alors que celui ci fut rassuré qu'ils n'étaient pas là une nouvelle fois avec des nouvelles affreuses pour ses affaires, et sa vie. Après une simple conversation, le Héraut se mit à brailler plus fort que tout, annonçant la venue d'un combat, qui n'avait pas été autorisé par At'Saelk. Celui ci en fut furieux, mais impossible par lui même d'arrêté la manœuvre, retenu par l'un de ses anciens propres gardes, qui lui fit face, lui refusant le passage. L'arène improvisée dans le sable et des planches de bois fut secoué par l'agitation, alors qu'une cage fut ouverte, découvrant un Légionnaire Impérial en tenue modeste, son équipement ayant été particulièrement abîmé et salie, et celui ci était accompagné d'une Ohme, la Khajiit sans poil observait les environs, effrayée. Et encore plus quand six Rougegardes s'installèrent dans l'arène, en tirant leurs sabres.

La pression monta de plus en plus, et Reldan décida que celui qui retenait At'Saelk ne méritait pas d'avoir un nez en état, avant de lui cassé d'un grand coup de tête. Celui ci s'effondrant devant la violence de l'impact, le laissant continuer avec le gros marchand haletant un peu. Certains déplaçaient des cargaisons vers un coin doté d'égouts, et de l'autre, la Balafre essaya de partir, l'homme suspect que personne n'approchait. Parvenant à le poursuivre, la garde s'écartant sous les réclamations d'At'Saelk, Reldan parvint à atteindre la Balafre malgré des difficultés à cause d'un Altmer en tenue sombre, qui essaya de l'égorgé sur sa route, avant de disparaître dans la foule. Malgré la chance qui lui fut donné, c'est en laissant le mystère depuis lui, « La pointe du sabre mou », et « L'affamé », qu'il fut exécuté pour ses crimes. Tandis que ses séides, eux, furent affrontés par le reste des forces Impériales. Le sauvetage de l'Ohme fut difficile, mais en jouant de pair, luttant en frappant avec coordination, ils s'en sortirent sans trop de dégât en assommant deux des Rougegardes engagés, les quatre autres furent tués dans la violence de la mêlée. Peu envieux de perdre l'initiative, et que l'on pense son tournois digne d'un défouloir sanglant, At'Saelk acclama en faisant passé la performance pour une scène répété contre des condamnés à mort. « La défense d'At'Saelk » fut salué par ceux qui n'eurent pas étés écœurés par le sang, tandis que l'envoyé de Daguefilante observa avec stupeur, et gène ce qu'il venait de se déroulé. Les informations furent bientôt relayés, pour rassurer la population. Des brigands Brétons furent jadis engagés, et désormais, les Impériaux durent faire face aux brigands Rougegarde. Rentrant au camp, avec les inconscients, dégoûtés de savoir que les prisonniers qu'ils étaient censés retrouvés étaient désormais en mer en direction de Martelfell. Et que le messager Impérial lui, envoyé en tant que Gladiateur, ne pu être sauvé du combat, ayant périt sous les coups pendant l'affrontement sanglant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Du vin et des promesses   Lun 20 Nov - 3:31

Citation :
19/11/2017



"Le 19 Sundas de Sombreciel, une mauvaise nouvelle arriva au petit matin. Le froid s'éveilla de nouveau, tandis que furent rediscuter les conditions d’envois des guerriers nordiques des Martellor appartenant à l'Oncle d'Arnornn, vers le Bois de Kelvin. Les formalités étaient toujours simplifiés par la volonté guerrière nordique, mais rendue plus compliquée par les démarches administratives Impériales. Toutefois, n'ayant pas et heureusement, des habituels fauteurs de troubles nichant leurs museaux dans les documents administratifs à tout prix, les Nordiques purent être envoyés pour traquer les non-vivants errants et protéger tout ceux qui passent habituellement par cette route. Ce fut avec plaisir que Vendimus pu se levé au petit matin en sachant qu'elle n’a pas envoyer l'une de ses propres troupes se fait dévorer par des cadavres errants, confiante. Toutefois, la journée évoluait, mais elle faillit s'étranglée en recevant un rapport urgent. Visiblement l'Intendant Davian venait de se faire arrêté le lendemain soir pour meurtre d'une noble dans la citée de Camlorn. Cela parlait possiblement d'exécution, et autres châtiment plus grave, mais un élément aussi important de la Légion, lié au Général lui même, pouvait difficilement être laissé tombé. Cela ne présageait rien de bon pour l'avenir diplomatique de la Légion en Camlorn, si cela restait ainsi. Davian avait-il vraiment fauté ou est-ce un accident ? Ou bien pire, l’œuvre de la cabale ? La question n'était pas de savoir qui avait bien pu agir ainsi, mais comment résoudre le problème.

Une troupe Impériale se dirigea vers la citée de Camlorn, en habit de citoyens. Aucuns ne voulaient se faire remarquer, et tous n'eurent que des guenilles, ou des habits modestes, pour errer en enquêter. Ce n'était pas une mission où ils seraient habillés avec l'honneur de la Légion. Mais l'une des très, très rares missions où ils partiraient habillés en tenue les faisaient ressembler à n'importes quels quidams lambda. Sur la grand route, ils eurent des regards différents. Avant, il ne s'agissait que des vues sur eux en ayant déjà des idées de massacres, ou de batailles, comme des armes de guerres en mouvement. Mais des regards curieux l'espace d'une ou deux secondes, avant de se désintéressés et de poursuivre leurs routes en regardant le vide, se contentant de regarder ici et là, avec la morosité du monde. Ils poursuivirent un voyage des plus modestes, avec le vent froid de l'Automne glissant contre eux, sans leurs habituelles armures pour les en protégés, laissant certains frissonnants pour les moins habitués. La grande muraille de pierre de la citée étaient visible, aussi impressionnante que la grandeur de Haltevoie, des lueurs de torches, et les drapeaux claquants sur les murs fiers battu par les vents. Arrivant là, ils furent rejoint par un agent du Penitus Sicarius, sinistre personnage en armure sombre et au crâne de mort en acier sur le visage. Les préparant à la mission qu'ils auront à effectués, tous se dispersèrent et tâchèrent de faire de leurs mieux pour découvrir ce qu'il pouvait bien se passer ici.

Dra'Kalhen et Arnornn partirent pour la taverne. Ils durent converser avec un massif Argonien bloquant l'accès, déclarant que la soirée était réservée au groupe de mercenaire occupant les lieux pour célébrer un anniversaire. Réussissant à rentrer finalement en jouant des morts avec le garde, ils découvrirent un lieu en fête. Arnornn profita pour discuter, et déclencher involontairement une bagarre de taverne, finissant par affronter le Chef de la bande, devant toute la foule, qui se tapaient eux même dessus. Tandis que Dra'Kalhen inspectait les chambres après s'être débarrassée d'un soulard. Marcus et Dereth partirent au cimetière pour découvrir ce qu'il se tramait derrière une histoire de vol de cadavre et de cercueil volant. Arrivant dans la nuit sombre dans le cimetière en inspectant les trous sombres, en voyant un quatrième où il restait encore le cercueil. Ils furent interceptés par le Prêtre qui prière à l'oratoire locale, râlant sur eux et considérant que c'est de leurs fautes, avant de se mettre à panique en tournant en rond quand le cercueil se mit à s'élevé, et se déplaça jusqu'à une pierre illusoire plus loin. Là, où se trouvait un agent de Dremus, l'Altmer cherchant une solution pour rendre Davian innocent. Tandis qu'Amélia, Lyzeria et Caius partirent pour la Guilde des Mages locales, conversant avec les érudits juste devant, et une vieille femme. Décortiquant les mystères et intrigues, et découvrant qu'il s'agissait d'un problème concernant un artefact Dwemer et des disputes concernant l'Altmer, mais ils prirent énormément de temps pour converser, et à l'intérieur ,les lueurs du rituel ayant débuté illuminèrent le sol derrière la grande porte, là où il était temps d'agir.

Confrontés à l'Altmer légèrement surélevés, Caius allant discuter avec lui perturbant d'un instant sa concentration, les défenses de la Statue qu'il essayait de surcharger s'activèrent. Un souffle s’éveilla, aspirant vers la grande bouche, et deux sphères Dwemer s'extirpèrent des côtés de la statue. Amélia parvint à insérer l'activateur récupéré auprès de la vieille dame, et se trompa de côté dans un premier temps. L'Altmer fut attirer dans la bouche, et broyé brutalement par la sorte de marteau compresseur qui ne cessa de s'acharner sur la moitié supérieur du cadavre. Caius fut sauvé, quand Amélia fini par désactivé la statue, laissant les sphères Dwemer revenir à l'intérieur, en épargnant Lyzeria qu'elles avaient faillit abattre. Arnornn gagna son duel, conversant avec les mercenaires et son nouvel ami nordique, alors que Dra'Kalhen avait intercepté une brétonne en tenue de Daguefilante. Cherchant toutes deux des informations sur les activités des mercenaires, mais qui était le missionnaire, elles purent découvrir bien des documents, profitant de l'arriver du Noble ayant préparer l'assassinat de la dame pour le faire arrêté par la Garde. Et les mercenaires eux, furent recadrés par Arnornn, après une bonne bagarre. Marcus et Dereth se trouvèrent dans une situation plus compliquée encore, devant survivre aux assauts de membres du Thalmor venu massacrer l'agent de Dremus. Les envoyés de l'Inquisitrice Alica n'eurent pas appréciés de savoir qu'un loyaliste de l'Ambassadeur Cirmo empêchait le désordre tant voulu avec une possible exécution de Davian. L'anneau de la promesse récupérée dans le cercueil, permit de faire lumière sur la relation de l'intendant avec la victime. Toutes les preuves, les actions de Davian, purent faire annuler sa peine et le libérer. Mais tandis que les Impériaux rentraient en Champsrepos, laissant derrière eux la belle citée de Camlorn dans une nuit étoilée, le pauvre Davian acheva sa nuit au balcon de son logis. En ayant dans le cœur, la déchirure de la mort de celle qu'il aimait tant à cause d'une cabale meurtrière."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Animation] Du vin et des promesses   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Animation] Du vin et des promesses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» logiciel animation gif
» Persona 4 The Animation
» [ Film d'Animation ] Kenshin le vagabond : Le chapitre de la mémoire
» [ANIMATION] Le Serdaigle Tueur =D !
» Slackrobate Animation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ère des Loups :: Ancien - IXème Légion :: [RP] :: Les dernières nouvelles-
Sauter vers: