L'ère des Loups

JdR Strict - Dark Fantasy
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Animation] Les missions annexes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: [Animation] Les missions annexes.   Mar 8 Nov - 23:27


[HRP]

[Ce post sera voué aux missions et objectifs annexes qui ne seront en général que la durée d'une ou deux soirées. Les animations tels peuvent se dérouler aussi en après midi, et sont en général retrouvable sur le tableau des missions offert à tous. Ce seront des courts résumés des animations, comme pour les grosses intrigues et ses suites, bien que des détails plus larges seront visible dans le carnet de rapport de Vendimus !]


______________________________


Citation :
08/11/2016



Dans la journée du 8 Ombreciel, les forces Impériales ont fait route vers le dernière emplacement des pillards Gobelins sur la route vers la Vigie de Cumbrie. Arrivant depuis le front, rapidement, ils furent confrontés à une scène de saccage d'une caravane. Après une inspection, un écureuil, une Bosmer du nom de Faliön s'est jointe aux Impériaux dans la recherche des Gobelins, afin d'arrêté leurs méfaits sur une route importante pour le ravitaillement du Front de guerre.

Après leur passage, les Gobelins furent visiblement enclin à faire mouvement vers l'Ouest, en direction du sud du siège. Là où la Cavalerie Impériale et de Daguefilante les attendaient pour provoquer une ignoble tuerie, exécutant les pillards rapidement et presque sans dégât. Au moins, si ce fut dans les plans, cela fut réussi.

Malgré tout, certaines rumeurs parleraient très étrangement d'un petit village aux abords du Domaine de Fier-Croyant, où les habitants sont persuadés que l'oeuvre du Roi du Viol va s'abattre sur eux, et ils restent dans leurs masures, enfermés, en donnant des raisons incohérentes aux Guerriers venant chercher un fondement à leurs histoires..."


Dernière édition par Vendimus Valérius le Dim 1 Oct - 1:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   Dim 13 Nov - 23:58

Citation :
13/11/2016


Dans la nuit du 13 Ombreciel, le village de Koeglin vit quitter de son port un navire ayant fait une escale pendant quelques jours sur les quais de la ville portuaire. Les rumeurs parlent de contrebandier ayant offert quelques caisses de victuailles, flèches, et autres onguents pour prévenir des maladies, vers une destination inconnue. La Garde ayant constaté la supercherie la nuit du départ, plusieurs marins rougegarde furent arrêtés. Des Ra'gada de Yokuda, venu pour du commerce de façade. Et malgré tous, finissant en geôle en Hauteroche mais ça ne reste que quatre marins sur la trentaine d'occupant du navire ayant finalement fuit. Le village se réveilla en retrouvant le contre-maître d'un quai, un certain Edward Bullet, complètement ivre et agitant sa bouteille en clamant qu'il est riche.

La présence d'Impériaux furent mal acceptés par la milice locale, vu l'agressivité de ceux ci, toute fois ils furent rapidement disparut, on ne sait où. Le signalement de membre de la XIème Légion fut relayé à Haltevoie, et la garde renforcée dans le village, pour empêcher un débordement de la guerre au nord-est dans le Domaine de Fier-croyant, que certains éléments survivants arrivent à s'éparpiller dans les terres.

Bien qu'absente de Koeglin, la IXème Légion annonça que l'affaire de Ganius Damo a été réglée, et que l'homme ne dérangera pas plus la sécurité de Havre-tempête en faisant passer de la contrebande chez les ennemis de Hauteroche. Une affaire compliqué, mais le calme revient rapidement tandis que les citoyens continuaient une vie paisible dans leur ville portuaire. Deux gardes parlant d'un sauvetage miraculeux alors qu'ils avaient été agressés par des pirates et des loyalistes coupés dans leurs entretiens, de la part de quelques rebelles Impériaux sortant des ombres venu à leurs aides avant de disparaître au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   Jeu 24 Nov - 0:19

Citation :
23/11/2016


"Dans la nuit du 23 de Ombreciel, un petit village dans le sud-Ouest de Havre-tempête à été libéré des vils projets d'un groupe surnommé désormais "Les catins de la Dame du Phare". Celles si furent retrouvés, et pour les plus zélés, une mort sinistre fut de rigueur. Alors que les plus jeunes éléments. Des femmes influençables et peu âgée, furent mises aux arrêts le temps de trouver une solution pour leurs épargnés l'exécution et même un traumatisme les suivants toutes leurs vies. Une dizaine de personnes furent tués, ainsi que quelques vagabonds et va-nu-pieds errants, mais une quinzaine d'autres purent être remises à la garde saint et sauf. Mais psychologiquement parlant détruit.

Un Rougegarde de la Guilde des guerriers fut retrouvés mort en inquiétant, et l'on parle de la trahison d'un homme du nom de Harold Grandpied, étant responsable des réussites et de l'influences des Catins de la Dame du Phare. Toutefois, l'arrivée des forces Impériales purent empêchés l'enlèvement d'autres hommes dans le petit village de pêche. Après une enquête, et quelques questions dans le village, tout ce déroula dans ce fameux port. Là-bas, une puissante lueur fut visible un bref instant, une vingtaine de minutes avant que la garde ne s'y rendre, pour découvrir une scène de nudité et de mort abjecte. Bien que ce ne sont que des rumeurs, elles furent confirmés par un Légionnaire aux allures de héros de comte de fée - Du moins était-ce que qu'il essayait de montrer.

Finalement, au retour des villageois. Le Légionnaire Léonard Kelley, un "humble" chevalier. Fit l'éloge de la IXème Légion au village en racontant comme ils affrontèrent des sorciers munies de leurs ombres et de leurs horreurs. Si les mères préfèrent empêche leurs enfants d'entendre des propos sur les servantes des eaux de l'Oblivion, certains furent aussi nerveux que reconnaissance. Gaëlle Grandpied fut libéré de tout soupçons, et tous purent comprendre que ce mal avait finalement disparut. Bien que la crainte de revoir un jour de tels suppôts ne reviennent, la Garde et la Guilde des guerrier installèrent les effectifs suffisants pour surveillé les lieux. Au cas où..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   Dim 1 Oct - 1:11

Citation :
30/09/2017



"La fin de journée du 30 Loredas de Âtrefeu du éprouvante. Après la dernière tâche dans les champs d'Esbern, le moral n'était pas bien haut. Être confronté à la haine avec les forces impériales après tant de temps aux combats n'avait rien de luxueux ni agréable, et les cris des mercenaires interrogés ne réussirent pas vraiment à faire grand chose d'autre qu'enfoncer les troupes dans la morosité du front. Toutefois, si la stagnation irritante de l'avant-bataille envers des gobelins enragés restait de mise, il était bien temps de s'occuper d'une autre affaire. La Guilde des guerriers, en présence de Reldan Cyress, avait négocier l'aide des Impériaux pour mettre la main sur le maudit Lurio Vilth et ses complots dans un bosquet au nord du domaine de Fier-croyant. Le Bosquet aux brumes, entre le passage vers Fendretour et Havre-tempête. C'est ainsi qu'à pieds, une petite troupe quitta le campement Impérial en direction du nord afin de retrouver un membre de la guilde des guerriers.

L'endroit aurait pu être enchanteur, si il ne semblait pas aussi inquiétant. La brume s'étendant le long des arbres et des broussailles, accueillant les visiteurs dans des bras morbides et imaginaires. C'était loin d'être un lieu appréciable, mais le guerrier se releva en apercevant les Impériaux. Quelques conversations suffirent pour se préparer et se mettre en route en prévoyant bien tout ce qui pouvait être utile pour combattre l'odieux mal sévissant : L'affliction de la Lycanthropie. Le combat serait difficile, car il fallait espérer ne pas être mordu et contaminé à leurs tours. Ils étaient en possession de quelques fioles de purification, et de lames en argents. Mais l'équipement ne fait pas tout, la bravoure restait là, comme le disait Vendimus « Seulement deux personnes s'habituent à de tels combats. Les fous, et les morts. » Et c'est dans la pression montante qu'ils s'enfoncèrent alors dans ce sinistre bois.

Ce fut au moins une bonne protection contre la pluie, ne laissant plus que quelques gouttes les gênés alors qu'ils arpentaient la forêt en passant outre les arbres et les racines gênantes. Luttant pour ne pas tomber, et glissant légèrement contre le sol boueux mêlés aux nombreuses herbes mortes d'automnes. Ils achevèrent la route quand un bruit s'ajoutant aux souffles des respirations et aux bruits des plaques. La branche cassée n'avait été piétiné par personne du groupe, et ils en eurent conscience. Puis pendant un instant de folie, après avoir fait un cercle de protection, les Impériaux durent lutté pour survivre contre les loups massifs et déformés par une influence puissante. Conduit par le puissant Alpha au pelage blanc, c'est quand celui ci fut vaincu en ayant ingurgité une fiole de purification, et prenant la fuite, qu'un calme irréel revient. Un temps de repos inattendu, alors que tous semblaient essayer de se remettre de leurs différentes nouvelles blessures, la main de la Praetorian saignante. La paix fut interrompu par le jappement du louveteau, qui fut suivit après un temps d'hésitation, au cœur du Bosquet. A la rencontre de son maître.

Le Lycanthrope massif ressemblait à ce genre de bête aberrante que l'on suggérerait voir uniquement râler et grogner vers quiconque s'approche. Mais il restait bien plus que ça au fond. Non pas un maudit, mais un serviteur du Maître de la chasse. La conversation s'engagea sur un ton de forte tension, mais lentement, elle glissa vers la négociation la plus humble envers ce Xeltan. Lurio Vilth avait trahit jusqu'à son pacte avec la créature daedrique présente ici même. Son rôle n'était plus de tenir quoi que ce soit dans le bosquet, mais de rentrer dans le terrain de chasse éternelle avec celui qui à été parjure de son pacte avec le grand chasseur. Ainsi, les Impériaux purent sans devoir se battre, récupérer le talisman qui les mèneraient vers la proie finale, tandis que l'autel dévoué à Hircine brûlait dans quelques feux censés purificateurs. Quittant le Bosquet pour rentrer chez eux, attendant le prochain crépuscule pour être menés par les os du collier vers la cible, ils eurent la grande question de : Qu'avait bien pu faire de si affreux, Vilth, pour que Xeltan accepte même de faire disparaître son autel pour disparaître avec Lurio vers le terrain de chasse."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   Lun 2 Oct - 0:05

Citation :
01/10/2017



"Ce fut au crépuscule du 01 Sundas de Soufflegivre, alors que le mois venait de commencer, les problèmes eux étaient loin d'être terminés. Mais ce fut une page qui clôtura l'histoire du traître qui poursuivit Lurhan depuis si longtemps. Lurio Vilt, le menteur, l'assassin, dont le nom avait été évoqué depuis longtemps au sein de la Légion depuis que le Patriarche Voldrunil avait retrouvé sa vieille alliée Vendimus. L'Être était traqué par de nombreux agents de leurs forces respectives, mais aucuns n'eurent de succès, jusqu'à la traque au Bosquet des Brumes, menant à l'étrange collier offert par Xeltan. Ce fut une longue traque, qui fut achevée par les efforts des Légionnaires ayant été suffisamment courageux pour se mettre en face d'une telle menace. Mais aucuns d’entrés eux n'avaient été informés de la véritable nature de ce qui les attendait. Ainsi que de la réponse à la question qui restait dans l'esprit de tous une fois le collier acquit : Pourquoi une telle volontés de mettre la main sur Lurios Vilt, de la part de ce Xeltan ?

Il fallait arriver au couché du soleil pour l'utiliser de l'objet qui pourrait servir de traçage vers la cachette du traître. La route fut donc identique à la première, trois longues heures sur la grand route pour arriver au bon moment, usant des efforts du corps et de la faim qui s'accumulait. Mais c'était le quotidien des soldats entraînés pour avancés malgré les difficultés. Ils eurent alors atteints l'orée du Bosquet des Brumes, après une marche sous un vent léger. Au moins épargnés de la pluie, c'est les bottes couvertes de boues qu'ils retrouvèrent de nouveau Mhelk pour faire le point sur le objectif et les méthodes. Il s'agissait de conversation d'une le combat contre un lycanthrope, ses dangers et ses manières d'y survivre. Il eut un point avant de faire usage du talisman, mais contrairement à ce qu'ils purent penser de magie et incroyable, tous furent surprit par le Loup sortant d'on ne sait où, pour japper vers le groupe, et partir en vitesse dans le bruit, se retournant comme l'avait fait le louveteau. Se traînant alors dans le bois, inspectant les environs soigneusement, ils firent marche dans la boue humide et les flaques d'eau.

Après une dizaine de minutes de marches, ils firent face à un lieu inattendu. Une bâtisse abandonnée dans le bois, mais ce n'était pas son côté miséreux ni sa piètre qualité qui étonna les Impériaux, pour autant qu'il pouvait s'agir d'une maisonnée abandonnée au bois cassé et à la moisissure présente. Toutefois, il y avait une odeur, pas comme celle des planches pourries, mais celle d'un véritable charnier en une chaude journée après une bataille au résultat écœurant. Il n'y avait rien de visible, ni corps, ni entrailles dispersés, mais l'odeur était tout comme. Et quand la porte s'ouvrit brusquement, pour voir une silhouette vacillante avancer vers les Légionnaires, que tous purent comprendre l'intensité de ce qui pouvait bien se produire ici. Mais ce fut presque trop tard, car ils devaient désormais se battre pour survivre contre des goules enragés. Les cadavres couverts de quelques poils, et de zones de chairs molles et ravagés, essayaient de griffer et de mordre leurs proies. Quelques uns furent blessés, et la Praetorian pu soulever le problème de cet instant : La nature nécromantique inattendu dans ce combat. Mais après la mort de leurs assaillantes, les Impériaux ne purent réagir, qu'un Dunmer avec une gravure digne de l'Oblivion sur le torse s'avança. Lurio Vilt se moquait d'eux, tout en débutant le puissant sortilège qui les condamnerait tous.

Sans attendre, les Impériaux réagirent. Vendimus, Victus et Arnornn luttèrent contre l'étrange mage s'élevant en l'air, alors que Roland et Ishtyh fonçaient à l'intérieur pour briser ce qui se tramait. Arnornn fut mit hors combat un premier temps, tandis que Vendimus et Victus volèrent dans des escaliers en bois suivit de grand fracas. Il y eu comme un temps de pause, considérant que Lurio était trop concentré sur la préparation de son sortillège pour en avoir quoi que ce soit à faire d'eux. Ils purent reprendre l'assaut, le Légionnaire sonné requinqué par Til Adyn, tandis que la Praetorian bousculait les marques de protections du traitre avec un éclair. Accumulant les blessures, et devant sortir de là Roland et Ishtyh blessé pendant le sabotage à l'intérieur, tous purent se retrouver devant Lurio Vilt pour son exécution, une fois brisés par les manœuvres coordonnées. Chacun avait fait sa part, et tous purent être conscient de la raison de cette chance. Vilt avait trahit Xeltan, en priant et réclamant les énergies de Molag Bal, et par ses multitudes de trahisons, il fut alors acculés par tout ceux menacés par sa volonté. Une flèche logée dans sa gorge par Mhelk, et comme la plume se pose pour faire un point à la fin de la ligne. Toute cette histoire fut achevée, laissant les Impériaux blessés et fatigués rentrés vers le campement Impérial. Concentrés vers une guerre les attendant encore."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   Dim 8 Oct - 23:42

Citation :
08/10/2017



"Ce 08 Sundas de Soufflegivre, ce fut une journée tranquille. Les cargaisons Impériales traversaient tranquillement la route pour être ramenés vers le Fort de Forge-Gloire pendant que les Brétons furent successeurs des anciens acquits de la IXème Légion sur le champ de batailles. Les troupes de réserves eurent tôt fait de prendre la relève dans la surveillance des lieux de conflits, et le plus gros des troupes purent rentrer prendre du repos bien mérité et des soins appropriés. La guerre était derrière eux, même si de nombreuses autres conflits les attendaient dans l'avenir. Lors de cet si rude interrègne, ce n'est pas les raisons de guerroyer qui manquent. Dans l'instant, l'esprit était plutôt à la fête, alors que le Corps de Krayn fut récupérer par les guerriers d'Orsinium, cadeau de la Légion envers leurs alliés Orques pour bannir la trahison des Poignes de guerre. Forge-Gloire était alors en pleine fête, qui durerait quelques jours, jusqu'à Middas prochain pour se remettre d'autant d'efforts. Et pourtant, alors que les soldats festoyaient, la Praetorian quitta le fort avec quelques élites de la Légion et un Dunmer inconnu.

Cheminant le long de la grand route, ce fut un voyage sous une pluie légère. Ils n'usèrent pas leurs forces, déjà éprouvés lors de la dernière bataille. Krayn et le Dévoreur restant des marques dans leurs esprits et la vigueur n'était que peu présente, les nombreuses courbatures les contraignants aux minimums dans leurs mouvements. Chevauchant jusqu'au Village de Garancia, celui ci était en train de préparer une festivité annuelle au même jour que celui d'invocation de Malacath. Pour que la Bénédiction de Kynareth tranquillise les esprits de ses dévots et des habitants pour l'année, sans jamais que l’influence des anciennes statuettes du Dieu des Parias et de ses ambitions de vengeances. Les Impériaux avaient entendu parler de désordre, de trouble, bien que les informations étaient quelques peu grossièrement agrandies par les rumeurs et les échos. Et ainsi, les chevaux des impériaux furent laissés de côté, pendant qu'ils se joignaient à ce qui ressemblait à une réjouissante pour interroger et comprendre ce qu'il se déroulait donc, et comment un soucis avait-il pu apparaître de manière suffisante pour avoir été entendu jusqu'au Fort Impérial.

Roland et Elecius prirent le temps de discuter avec le Prêtre de Kynareth pour en apprendre plus, leurs cheminements les fit découvrir la raison d'une telle bénédiction, après la libération du lieu par Hauteroche et la reconstruction par Garancia, pour rejeté la haine. Ils furent tout de moins à la recherche d'une dernière statuettes, et purent faire la rencontre d'Ogrum, un orque agacé qui traînait à côté de la forge, sans savoir ce que cela changerait toute la suite de l'histoire. Ishtyh,Shayafe et Mhelk eux découvrirent le fin mot de l'histoire : Une petite fille avait été retrouvé à côté de l'étable, se vidant de son sang après s'être coupé d'elle même avec une dague pour trancher le fromage. Enquêtant, inspectant, ils discutèrent avec l'Altmer s'occupant de l'écurie, celui ci évoquant l'histoire des pleurs fantômes apparaissant ce jour de l'année. Retrouvant leurs camarades, les impériaux firent trouve vers la trace de sang, qui petit à petit se joignait à celle des larmes d'un échos lointain.

Isolé dans un petit bosquet, se tenait un esprit. Celle d'une orque, se tenant devant le dernière Autel de Malacath ayant survécu aux brétons. Après avoir raconter son histoire, et l'audace de la petite fille à vouloir l'aider, avant qu'elle ne parte en criant à cause de la peur de s'être blessée, Ogrum apparut. Celui ci menaça les Impériaux avec ses camarades, de ne pas faire de mal à l'autel. Gruk, l'ancien camarade de Krayn trahit par se dernier, était présent lui de même. Il offrit le prix du sang pour ses crimes face à l'autel, devant Roland, pour invoquer celui dont le jour été destiné. Contrairement aux autres jours, à cause des efforts des bénédictions de Kynareth, l'appel fut entendu, et l'Orque abandonnée là depuis des années, put partir accomplir ses épreuves et mériter de reposer auprès de celui ci. Ce fut une affaire bien étrange, pour les Impériaux se retirant vers Forge-Gloire sans avoir eu besoin de combattre. Et pourtant, rassurés, ils eurent le temps de se reposer. Alors que l'autel lui disparaissait des souvenirs, protégés par Ogrum et les siens."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   Ven 13 Oct - 0:48

Citation :
12/10/2017



"Le repos ne pouvait être éternel. Malgré l'attente des festivités de Soufflegivre offrant une certaine impatience pour avoir des raisons de rires et chanter, ce n'était pas encore le moment de cesser séant toutes activités pour s'écraser dans les chaudes fourrures et le sommeil réparateur. Ce 12 Turdas de Soufflegivre, alors qu'une grande partie de la cohorte observait la trentaine de camarades se préparer au départ, les grandes caravanes avaient été mises en places pour la longue route qui les attendaient. Sous les rires, les prières et les chants, le départ se préparait avec une ambiance festive, au moins était-ce cela pour survivre aux longues heures de routes et aux repos de fortunes là où ils pourraient faire de courtes haltes. Néanmoins, c'est avec une certaine bonne humeur, poussé par les derniers efforts pour trouver la vigueur de se mettre en route après les festivités de rigueur, et les dernières missions de maintient des lieux. C'est avec l'impression d'avoir achevé quelque chose, que la IXème Légion commença à quitter Havre-Tempête, sous les prières du reste de la IIIème Cohorte qui suivrait petit à petit.

Une longue route, de pratiquement onze heure dans la journée, avant que les lueurs nocturnes ne s'approchent et que le crépuscule fut suffisamment présent pour que les torches soient brandies pour poursuivre le cheminement vers la terre les attendant pour les nombreuses péripéties à venir, dans de nouveaux enjeux. Mais ce n'était pas encore de rigueur, il s'agissait d'explorer une dernière fois la beauté des contrées environnantes de la grande Haltevoie. Après le passage devant les fermes qu'ils eurent connue, recevant quelques cadeaux en pommes et fromages enroulés dans des tissus, dont certains n'étaient peut-être pas tout à fait frais. Heureux de la reconnaissance accordée, ils eurent poursuivit des routes plus moroses, et toujours dans la fatigante hauteur des différentes montées et descentes de Hauteroche. Mais cela n'ébranla pas la bonne humeur des troupes qui chantèrent en massacrant quelques chants de joies des légionnaires en marche. Au moins la motivation et le moral paliaient à leurs lacunes en poussant la chansonnette. C'est après un long trajet, qu'ils purent faire une halte, quand ils tombèrent sur un certains Hector Longdunez, dont la caravane avait été volée et saccagée. Pendant que les officiers discutaient, les troupes se reposaient, sans savoir dans quels soucis ils allaient tomber.

Cela commença après le retour des éclaireurs, quand Shafaye décocha une flèche dans une silhouette en hauteur. Celle ci répondit d'un braillement aiguë, pendant la conversation. Et l'instant d'après, le ciel s'embrouilla des nombreuses créatures ailées tournoyante autours du convoi. Hector fut récupéré par l'une des harpies, et envoyé vers le Bois inspecté censé caché les brigands l'ayant détroussé. Elecius, sont sang ne faisant qu'un tour, se rua en avant. Le Sergent Ishtyh s'occupa alors du déroulement de la mission, avec les Légionnaires Draconis et Tyzérias. Poursuivant dans le bois celui qui avait été enlevés, tandis que la Praetorian, Reldan et Shafaye furent en tête de la trentaine de Légionnaires assaillit par les airs, et rapidement par la terre quand la vingtaine de brigands hurlants se jettèrent sur les troupes de différentes façons. Des combats acharnés eurent lieux, et les pertes s'accumulèrent. Cinq Légionnaires furent tués dans l'assaut, assaillit par des hommes enragés comme sous l'effet de drogues étranges, alors qu'un homme à la coiffe d'aigle, agitait son encensoir derrière les troupes. Tandis que du côté du groupe d'intervention, après avoir défait les gardiens de la hutte, ils firent face à une éblouissante harpie au plumage blanc. Une « fille de la Mère Aviaire. ».

Après les combats pour repousser l'adversité des assaillants, les forces Impériales purent abattre les guides des brigands par l'intervention de Reldan et de Vendimus, au cœur de la mêlé. Épuisés et blessés, ils virent les Brigands perdre toute velléité, quand l'encensoir fut brisé au sol, et fuir dans tout les directions en paniquant. Comme si ils avaient perdu tout espoir de lutter. Une fois la Harpie blanche décapitée par le nordique Tyzérias, malgré les lourds dégâts subit par la troupe d'intervention. Notamment l’œil gauche de Roland Draconis, un lourd tribus pour ce combat acharné. Hector fut libéré d'une sorte de nid, décoré par des colifichets écœurants, et des cadavres d'hommes aux bras pendants cloués par des dagues de fer contre les parois. La puanteur était insupportable, autant que les visions. De retour avec le pauvre bougre, avec de nombreuses questions en tête, les Impériaux purent reprendre la route avec les blessés, ayant perdu plusieurs affaires pendant l'attaque, et ayant gagné de nombreuses interrogations sur ses fameux brigands emplumés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   Ven 13 Oct - 22:06

Citation :
13/10/2017



"La route était encore de rigueur, en ce 13 Fredas de Soufflegivre, mais le jour était appropriés à ce que les Légionnaires s'amusent sur la route à se raconter divers histoires d’effrois à partager pour ceux les plus sensibles ou encore sous le choc des batailles passés. La discipline allégés par les festivités, et le voyage plus calme en direction de la Glénumbrie. L'attaque des Harpies n'avait pas vraiment été un événement joyeux, et certains ruminaient encore la mort de certains de leurs camarades, mais il était temps de passer outre, et d'aller de l'avant, c'est ainsi que les troupes de la IXème Légion poursuivirent la route, après un repos agréable dans une petite ville dont le nom avait déjà été oublié sur le chemin. La journée était plus tranquille, et après un repas agréable sur le voyage dans les prières et les conversations, ils vint le moment des nombreuses heures de marches, épuisantes et éreintantes, jusqu'à ce que Magnus ne soit suffisamment proche du crépuscule pour parler d'une nouvelle halte avant de reprendre la route. Au loin, s'y trouvait une scirie de plus tranquille, avoir l'espoir d'y trouver un peu de repos.

L'endroit semblait animé, tandis qu'il s'y préparait une festivité locale jointe avec le culte de Kynareth. Tout les ans, s'y déroulait à ce moment là, le feu d'une effigie dédiée à une femme surnommée la « Dame ricanante », pour chasser un mauvais esprit ayant plusieurs fois provoquer bien des tords ici même, en possédant une femme tout les ans, pour essayer de mettre le feu au village. Depuis, le culte de Kynareth à intervenu, et prépare cette offrande pour que les vents de la déesse éloigne l'esprit et qu'il ne possède personne. Très populaire, tout le monde se préparait aux prières nocturnes et aux rites de la déesse des vents. Toutefois, tout ne semblait pas aussi commun que l'habitude, au vue de la jeune fille colérique à l'entrée du village, et du problème avec un jeune rougegarde plus loin. L'objectif était de trouver un moyen de concéder un lieu de repos aux Légionnaires impériaux, mais ils eurent avant tout à partir discuter de ce qu'il pouvait bien se passer ici, et de la raison pour laquelle il y avait du désordre. Interceptés par une couturière locale, qui évoqua la disparition d'un certains Kendrick Lemoine, les Impériaux furent alors en enquête inattendue, malgré la fatigue occupant leurs esprits.

Lenors s'occupait de discuter avec la populace, en ayant pu s'entretenir avec une grasse Orque s'occupant du débit de boisson local, plutôt miteux, mais aux alcools puissant attirant les mercenaires locaux pour s'affronter dans des beuveries à base de Tourbefer qui en assomme souvent plus d'un. Cela le conduit à la rencontre de Sandra Lemoine, ayant été conviée à rejoindre sa cave, pour la suite d’événement plus obscures encore. Nyli et Ishtyh eurent prit soin de s'informer sur les coutumes de la Dame Ricanante, et les raisons de ce rite. C'est auprès de la dame de l'écurie, Brina, qu'elles eurent acquit un étrange objet. Un collier, ayant l'effigie de Peryite, qu'elle s'était vue offerte par un colporteur Khajiit. Tyzérias eut l'enquête la plus âpre, en fouillant la forêt après avoir arrêté la dispute avec le jeune bûcheron refusant formellement d'aller chercher du bois. Et à bonne raison de l'énorme araignée qui est tombé sur le nordique pendant sa fouille. Luttant, et triomphant au péril de sa vie, il revient avec l'image d'un être sombre et glorieux avec des bûches, et le cadavre du bûcheron malchanceux, le déposant aux pieds de tous. Ce qui deviendra plus tard, une des histoires d'horreurs populaires dans ce coin là. Réuni vers la demeure des Lemoine, il était temps de découvrir ce qui se tramait ici réellement.

Après une inspection de la cave, où Sandra avait été conviée par sa propre fille, les Impériaux découvrir un passage à l’effigie de l'entité Daedrique, Mephala. Voyageant à travers un passage secret, ils finirent tout en bas du Puits abandonné au dessus duquel se préparait l'effigie de la Dame ricanante. La jeune fille découverte à l'entrée été là, ainsi que son propre père : Kendrick Lemoine gisait par terre, mort, en sous-vêtement. L'endroit était recouvert de nombreuses bougies, d'encens érotiques, et de la statuette de la Dame des murmures au milieu. Ayant échouée, alors même de son invocation, et de ses offrandes au Jour de l'invocation, la petite fut punie pour son arrogance. Et se transforma avec violence en une sorte de buste de femme, sur un corps arachnide. Luttant avec acharnement, alors que l'effigie fut enflammé, des cendres et des morceaux de bois tombant dans le puits. La fumée se lève à la fureur du conflit, et les Impériaux s'extirpèrent après la chute de la créature, avec moult difficultés. Envoyant une missive à la guilde des mages, pour scellés le lieux, il décidèrent de partir pendant le début de la fête, et de ne pas ébruité une telle affaire. Encore une noirceur sur le chemin, épuisante et dangereuse. Surtout pour l'esprit, dans une nouvelle épreuve d'horreur."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   Ven 20 Oct - 1:40

Citation :
19/10/2017



"Dans la journée du 19 Turdas de Soufflegivre, les forces Impériales furent au repos. Plusieurs Khajiit se traînaient dans le campement Impérial, parfois simplement curieux, depuis les soucis à la caravane réglé d'une mystérieuse manière. Aucun échos de l'impact du Thalmor et des complots n'avaient été annoncés de la part de la IXème Légion, et ainsi, il n'y eut pas de suite ni de conflits aggravés. Le repos était en conséquence, et il fut accentué par les infusions Khajiiti qui eurent franc succès auprès des Légionnaires découvrant autre chose que la bière parfois miteuse et l'Hydromel bon marcher. Les conversations et les entraînements furent moindres, et une sorte de calme s'installa lentement. Néanmoins troublé, par l'apparition d'une personne des plus étranges. Une petite fille, aux yeux de la couleur des mers, et d'une chevelure rousse comme un feu doux, l'innocence gravé sur ses traits, vagabondait dans le campement sans avoir été visiblement remarqué par la garde des portes du campement. Après quelques heures de conversations avec les Légionnaires intrigués, elle fut conviée devant la Praetorian et plusieurs Légionnaires. La conversation fut dans un sens, vu que la petite n'était visiblement pas en capacité d 'exprimé clairement, si ce n'est en montrant son dessin, désignant la côte de Franchehorizon.

Ainsi, parti la petite troupe intrigué par le destin de ce « Barry », le personnage illustré avec les traits enfantins du gribouillis de la petite. Marchant à travers des routes parfois boueuses, rien ne fut rendu agréable à cause de la pluie tombante et des éclairs fendant les cieux quelques brefs instants en éclairant la sombre journée causée par les amas de nuages lourds errants au dessus de leurs têtes. Ce qui ne fit rien pour améliorer l'humeur, le long de la route pour un voyage déjà abstrait. Le dessin d'une petite fille n'avait été que la raison de la patrouille, et pour la Praetorian, cela représentait une intrigue offrant potentiellement une raison de gambader sur un canasson et sortir un peu des stratégies et des réflexions militaires sur l'état du conflit. Et après l'heure et la vingtaine de minutes offertes pour finir la route, ils finirent au bout de la route, devant l'étendue de l'eau menant vers la Baie d'Illiac, par la rive de Franchehorizon. Le spectacle était agréable, celui du crépuscule apparaissant, alors que la tempête remontait et apportait la pluie vers le nord, en Fendretour, abandonnant la pluie pour l'éclat du soleil. Se reflétant sur l'étrange stèle visible au centre du groupe. Celle ci était couverte d'une mousse, qui ne parvenait pas à être soutirer même en grattant, avec le plus intriguant derrière. Un coffre, couvert de trois griffes de pierres.

Barry apparut pour parler aux Impériaux, discutant des trois épreuves à menés pour ouvrir les trois griffes. Évoquant l'ancienneté de la chose, et les cadavres accumulés des pauvres ignorants voulant traverser les épreuves sans être préparés. Bien qu'effrayer et peu convaincu, l'étrange Bosmer parla d'une épreuve de Force, d'Adresse et d'Intelligence que devront menés les camarades de l'Empire pour brisé le sort, et libérer le coffre qui n'avait de cesse d'attirer la convoitise et l'avidité. Gorash, Marius, Victus et Tyzérias acceptèrent l'épreuve de force, et virent face aux flots en attendant que vienne la dualité. Dra'Kalhen et Nyli Shinji s'installèrent à côté du bois blanc d'un bouleau en attendant quel seraient leurs défis. Et Reldan accompagné de Vendimus, se mirent en place en pour l'épreuve de l'intellect et des énigmes. Ceci fait, Barry s'approcha du coffre avec un air inquiet, peu envieux de laisser de nouvelles personnes êtres massacrés. Et alors qu'il appuya sa main contre la dites caisses, qu'une grande lueur bleuté anormale et irréelle apparue, comme un orbe brillant de milles éclats, pour déclarer que les épreuves pouvaient alors débutés. Reldan et Vendimus ne furent que confrontés à des énigmes. Pendant que les quatre guerriers furent balayés par une vague, et Nyli ainsi que Dra'Kalhen furent encerclés par des lames éthérés. Les épreuves débutèrent.

Devant les vagues, un combat acharné se déroulant contre six énormes vasards pouvant abattre à leurs gré plusieurs pêcheurs, ainsi qu'un mastodonte chitineux marchant avec ses rejetons. Nombreux furent les coups dur, pour s'en sortir, alors que les bêtes étaient massacrés aux prix de plusieurs blessures au vu de la taille des bêtes. Tyzérias s'accrocha à la bête, et ce n'est qu'à l'aide de Gorash et la violence de son marteau. Victus et Marius luttant contre les autres en jouant de combats en équipes pour évité les blessures. Mais le combat âpre eut le résulté escompté, alors que gisaient les créatures puantes sur le sol ensablé. C'est alors que les énigmes furent achevés, à la fin des affrontements, tandis que Nyli et Dra'Kalhen sortirent de l'étrange trou dans le sol les ayant aspirés. Les épreuves furent remportés en difficultés, mais bien achevées, ouvrant les trois griffes de pierres dans des protestations des anciens mécanismes, pour finalement libérer le coffre. La stèle fut libérer de la mousse, découvrant le nom du défunt : « Barry », dont le crâne était à l'intérieur. Son esprit avait visiblement disparut à la fin du maléfice, alors que le coffre était rempli aussi d'une note sur sa poésie, à côté d'une très étrange clé. Les Impériaux décidèrent d’amener le coffre ainsi que tout les éléments pour faire des recherches approfondit, et comprendre qu'elle est la véritable nature de la mort de Barry ainsi que de la « Clé des vagues »."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   Dim 22 Oct - 1:33

Citation :
21/10/2017



"Le 21 Loredas de Soufflegivre, les tensions rechutèrent un peu, depuis le problème du combat à l'autel d'une des racines de l'Arbre-Rouge, les légionnaires pouvaient souffler tranquillement depuis quelques jours maintenant, bien que la pression restait palpable à cause de la surveillance constate et les patrouilles régulière pour empêcher l'Ordre du Serpent protecteur d'agir dans le nord de Champsrepos, bien que les rapport venant d'Eaudouce parlait de différent conflit avec des milices brétonnes empêchant des fantassins du Serpent de récupérer divers marchandises et souvent des enfants dans les fermes environnantes. Et en l'absence des éclaireurs recherchant le passage menant à la cache de Nez-Bleu, les impériaux avaient perdu une partie de leurs visions du champs de batailles pour retrouver le Ja'Khajiit, et toutes les informations possibles sur la conspiration. Mais ce fut une bien différente quête qui mena les camarades habituels de l'élite de la IXème Légion. Il ne s'agissait pas d'une de leurs affaires, mais d'aller poursuivre l'histoire du colporteur Khajiit ayant offert l'étrange médaillon à la femme d'écurie lors de l'affaire sinistre de la Dame des murmures. Un collier, à l'effigie du symbole du Tyran.

Dans un déplacement sous la pluie, le jour était à l'une de ses habituelles tempêtes d'Hauteroche, quand le temps se fait morose et que le soleil reste caché derrière les nuages chargés. Trempés, supportant encore les gouttelettes par milliers glissants sur la région, ils eurent néanmoins achevés leur route vers le destination. Au nord des hauteurs du village de Hautepierre, se trouvait de vieilles ruines qui devait être initialement le dit village. Les ruines de la vieille-Hautepierre n'étaient pas bien grande, dévastés bien avant de devenir une endroit fait pour la vie en nombre, il n'en restait pas moins les carcasses des remparts de pierres et d'une ancienne tour ravagé. Un drapeau n'arrivant pas à flotté malgré les vents forts, qui fut constatés comme étant fait de chairs humaines raccommodés et couvertes de moisissures. Ce fut l'odeur qui fut marquante en premier lieu, l'odeur nauséabonde de déchets abandonnés de différentes natures. Organiques, et autres champignons odorants. Pour certains, ce fut une odieuse réminiscence de la première tour découverte quand le culte de Peryite avait été découvert et vaincu par les Impériaux en Havre-Tempête. Le Khajiit se retourna vers eux, un Suthay-Rath simple en tenue grise et marron, portant un grand bâton, et un collier de celui qu'il servait. Peryite.

La conversation fut rapide, il était sujet d'accomplir un rituel spécifique pour récupérer un bâton qui aurait du être confié à un superviseur, mais l'échec lamentable avait convaincu le maître des bas-fond de l'Oblivion de faire disparaître l'artefact en envoyant l'un de ses serviteurs s'occupant de tels services. Ainsi, Le Colporteur, tel était le surnom du Khajiit, débuta. Des vapeurs s’insérant dans les sens des Impériaux, qui durent vivre l'étrange transe désagréable, et nauséeuse, jusqu'à ce qu'un simulacre du monde leurs vint. Ils étaient encore aux ruines, mais le ciel était visiblement devenu plus sombre, et striés de lueurs noires et vertes. La périphérie de leurs champs de visions, comme devenues floues et tremblantes. Mais surtout, les deux gargouilles de pierres étaient désormais faites de chairs couvertes de cloques et autres maladies de peaux bulbeuses, s'approchant des Impériaux, se préparant à livrer bataille. Victus, Marius, Vendimus, Electius, Skjoldr et Tyzérias affrontèrent les créatures, dont leurs têtes étaient semblables à des serpents sifflant, et des ailes dans leurs dos claquants sans pouvoir les soulevés à cause de leurs états. Reldan, cherchait un moyen de récupérer le Crâne de l'étourdit, tandis que Dra'Kalhen affrontait un périple très spécial en récupérant la Pomme propre.

La Khajiit revint de son expérience ou des pommes moisies essayèrent de la mordre, quelque peu agitée et secouée. Reldan avait triompher d'une sorte d'énigme des plus beaux compliments à une orgueilleuse, et revint pour revenir un jet acide d'une des créatures : Celles ci avaient été maltraités, autant que les Légionnaires le furent, et même décapités, ce n'était qu'une fois que la tête fut broyés par les efforts des corps, qu'elles n'étaient plus rien d'autres que des tas de chairs vaincues. Mais le Colporteur n'usait que trop de ses effets pour maintenir les Impériaux et lui même dans cette phase de consciences, et tous étaient sur le point d'en subir les revers, affaiblit et toussant, jusqu'à ce que les deux reliques furent déposés, et que tout cessa d'un coup. La porte alors, pu s'ouvrir, dévoilant la récompense pour l'acharnement nécessaire à la réussite. Mais la déception fut à son apogée, en constant que le bâton avait déjà été volé. La tension grimpa d'un coup, mais le résultat fut le même : Le prophète qui avait pu s'enfuir l'année d'avant lors de la purge Impériale des forces de Peryite, était certainement coupable. Le Khajiit parti alors explorer de fond en comble Champsrepos, en priant qu'il ne soit pas trop tard pour réussir sa tête, et que les Impériaux n'aient pas à subir un quelconque problème de taille. Mais cela reste une autre histoire, dans toutes celles attendant les troupes de la IXème Légion."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   Lun 30 Oct - 2:21

Citation :
29/10/2017



"Le 29 Sundas de Soufflegivre, le navire de la IXème Légion achève sa route en s'installant sur les rives de la côte d'Or. Après un long voyage, rendu plus difficile par la confrontation avec le serpent, et plus intriguant avec la rencontre avec At-Nafsha, Bien que tous pensaient enfin pouvoir prendre un peu de repos, et profité de la Fête de l'Empereur arrivant bientôt, les espoirs s'envolèrent quand la Praetorian reçut un étrange message. Au beau milieu des flots, relâché par un oiseau étrange et ayant l'air malade, celui ci déposa un parchemin ainsi que le collier étrange qu'elle préféra que peut puisse voir, mais les rumeurs entres les Légionnaires et matelot parlèrent rapidement à la place de l'objet, évoquant un médaillon avec le symbole de Peryite en son centre. Les conversations n'eurent pas eut vraiment effet de requinquer le moral des troupes et des officiers présents, pensant enfin se reposer après avoir rejoint la Colovie. Ils étaient chez eux, ici, il ne s'agissait plus de diplomatie ou d'intrigues politiques. Il ne s'agissait plus de reconnaître la supériorité et la légitimité des peuples sur leurs terres, mais de se sentir enfin comme étant chez soit. Pourtant, au lieu d'être ravi de cet état de fait et des possibilités de repos et de découvertes avant le retour en Champsrepos, les trois troupes de Légionnaires – Gloria, Dracinius et Donovan firent marche vers Grild.

Le petit village isolé sur la côte d'or ne semblait pas être des plus habités ni des plus glorieux. L'espoir de Grild, l'église qui avait été arrêté dans sa construction à cause des fonds transmit à la guerre il y à des années, n'était plus qu'une sorte de structure attendant d'être achevée, mais oubliée et servant aux enfants pour s'y amuser, aux pauvres vagabonds pour dormir, et aux prêtres pour y prier dans un endroit sensiblement semblables à ce qu'ils aimaient. Ce qui n'empêcha pas aux troupes de guerres Impériales de se sentir nerveux en approchant. Sans savoir ce qui pouvait les attendre, notamment avec de tels informations sur une potentielle malédiction. Après un instant de préparation, la troupe de la Praetorian marcha à l'intérieur pendant que les autres encerclaient Grild. L'endroit semblait vaguement vivant, de nombreuses personnes occupés à tousser et errer. L'entrée de l’Église semblait condamné pas d'étrange liane dont une liquidité grasse coulait doucement. Des personnes étaient attrapés et mises dans une masure où deux gardes impériaux empêchaient les autres passages, tandis que de nombreux fermiers s'employaient à scuplter d'étranges statues dans les champs non loin du moulin. Tandis que Skjoldr, Vendimus et Reldan discutaient avec l'ancien du village, Ishtyh, Tyzérias et Sei partirent vers les champs, alors que Marcus, Marius et Roland s’intéressèrent aux envoies de malade vers la maison isolée.

Ce fut rapide, comme tournure d’événement, tandis que tous enquêtaient à leurs manières. Sei découvrit un étrange petit garçon derrière le moulin, qui lui fit une révélation comme si il était possédé, dans une scène d’effrois, alors que Tyzérias et Ishtyh mettaient la pression sur l'homme habillé de noir et de vert. Rejoint par Vendimus et Reldan, ils brûlèrent quelques herbes récupérés pendant l'inspection de ceux cité autours de l'église. Comme le première effet invoqué par le Khajiit dans la ruine de Vieille-Hautepierre, ils purent voir que les statuettes des gargouilles n'en étaient pas tant fait de pierres que ça. Et le combat fut livré avec acharnement, au moins, savaient-ils désormais que la décapitation seule était la solution pour les vaincre. Ce qui fut fait, au prix de grand effort, récupérant la première gemme. La seconde fut récupéré pendant ce qui sera cité plus tard comme « Le sombre combat de Grild » après que Marcus et ses pairs eurent jouer de l'autorité Impériales pour passer les gardes, et furent assaillit par des cultistes. Soufflant dans le cor de guerre, la troupe Donovan réagit et fonça à l'aide de leurs camarades, une bataille éclata, que Skjoldr fit un plaisir d'accompagner. Tous eurent leurs instants de combats intenses, le nordique luttant au cœur de la ligne, tandis que Marcus, Roland et Marius finirent par défaire le sorcier avant la fin de son rituel. La seconde gemme était acquise, bien que dans leurs états misérables, les citoyens infectés dans la masure furent achevés à l’initiation de Marius, qui lui vaudrait plus tard une quinzaine de coup de fouet.

La bataille fut achevée, alors que les blessés et les citoyens étaient déjà traités, bien que la maladie était la crainte de tous, l'espoir se jouant sur le sort de purification de la Praetorian, qui ne pouvait alors pas gaspiller une goutte de magicka pour autre chose. Les ronces furent écartés de l'entrée de l'Eglise par l'effet des gemmes, et s'ouvra alors l'accès vers le rituel. Le Parle-Maux, prophète du culte de Peryite ayant voulu prendre vie en Haltevoie, y était accompagné de ses plus proches ritualistes. La Ligne Impériale fut formée de l'élite de la IXème Légion, épuisés et maltraités, ils eurent du mal à se préparer psychologiquement à l'affrontement. Tant leurs adversaires étaient difformes, transformés par les influences terribles du Bâton de la Bénédiction d'Hauteroche volé par le Parle-Maux. Les cultistes mutés et le Prophète transformé en une sorte d'abbération pullulante et plus grande qu'un Altmer, se ruèrent vers les Impériaux. C'est là qu'une bataille acharnée débuta. Après une trentaine de minutes, tout fut achevés, après des hurlements et des entre-aides pour survivre. Plusieurs Impériaux ayant reçu de sacrés coups, les laissant au sol, blessés. Après que le bâton fut renvoyé par Le Colporteur délivré par la chute du prophète. Tout semblait alors fini, malgré les tensions éclatant de la part de ceux ayant tant subit. Grild fut libérée de l’influence, et le sort de Purification de Vendimus engloba le plus de malades, mais la Guilde des mages de Coeur-Enclume fut prévenue au plus vite pour intervenir après leur passage. S'occupant de leurs dernières affaires, les forces Impériales put rentrer lentement vers le repos des quais. Une journée en arrivant en Cyrodiil, et les voilà déjà contraint de se battre avec acharnement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   Ven 3 Nov - 3:32

Citation :
02/11/2017



"Le 2ème Turdas de Sombreciel, le champs de batailles du Serpent restait encore dans les mémoires, et les corps des blessés. La chute de Briton resta encore une histoire raconté entres les troupes Impériales, n'ayant pas vécu une telle brutalité, et les revers de tactiques, depuis le combat pour abattre les dernières défenses des Poignes de guerre. Les Vétérans parlent avec les recrues, racontant comme Roland Draconis et Arnornn Sand luttèrent contre Krayn, « celui qui gagne », à sa première et dernière défaite cinglante. L'attaque du camp de guerre du Serpent résonnait encore dans les cœurs et les esprits, certains arrivant à faire la part des choses et s'en tirant avec la gloire de la victoire. D'autres, surtout ceux du massacre dans l'Ouest, restèrent encore traumatisés du massacre déroulé pendant qu'ils fondèrent vers les pièges et les embuscades. Pendant que tout le monde profitait du repos, un rappel inquiétant apparut de l'absence des deux patrouilleurs Impériaux, et de nombreux conflits étranges en Hautepierre. Ce n'était pas des rapports de batailles ou quoi que ce soit de militaires, mais des cumuls de plus en plus de conflits familiaux ou de voisinage, simples et graves s'accumulant de plus en plus pour rendre la situation de plus en plus improbable et gênant. C'est ainsi que cela attira le regard de la Praetorian, malgré la fatigue de la bataille, ainsi que d'une troupe élite pour aller comprendre pourquoi un village ci proche semblait perdre les pédales.

Après une heure et demi de route sur leurs chevaux respectifs, les impériaux firent marche en direction de Hautepierre, devant subir à la fin d'une longue route sous la pluie quotidienne d'automne, et les regards des fermiers furent portés sur les chevaucheurs fiers qui eurent achevés la route en direction de la ville. Des routes de pavés de pierres, jonchés des barrières de bois et des herbes dansantes aux grès des vents. Ce ne fut pas des plus agréables, pour une petite balade avant la nuit, mais cela était bien plus correct que ce dernier voyage vers la guerre contre le Serpent. Il ne s'agissait plus d'un combat acharner, mais tous pensèrent pouvoir aspirer à un peu de tranquillité en récupérant deux éclaireurs ivres morts et des histoires de troubles à réglé en remettant un peu de droiture de la milice locale. Arrivé après une avancée fatiguant, la troupe Impériale du subir la grande montée éreintante pour arriver en haut du surplomb de Hautepierre. Accueillit en haut par un Guet urbain, un homme bedonnant jouant de la ceinture, discutant avec un Rougegarde du nom de Sader, venu enquêter sur ce qu'il s'est passé. C'est ainsi que débuta l'intrigue de Hautepierre de ce jour si particulier. Sans savoir qu'ils avançaient vers l'une des pires nuits à subir moralement. Ce n'était plus un temps de guerre avec des objectifs clairs, mais les mensonges et les trahisons attendant les Impériaux toute la nuit.

Dereth enquêta sur un homme installé de côté des murailles de l'abbaye. Celui ci lui faisait signe, avant d'essayer de poignarder l'agent Impérial. Un conflit débuta dans l'ombre, tandis que Vendimus, Wannassee, Sadar, Marius et Dra'Kalhen comprirent qu'il était vain de discuter avec le garde présent, et se déportèrent vers l'intérieur de l'abbaye en arrêtant les deux freluquets jouant avec un maillet de bois pour ouvrir la porte, qui fut déverrouillée par ceux ayant grimper au dessus de la muraille de pierre. L'intérieur de l'abbaye était aménagé pour accueillir un cercle d'épée, encerclant une sorte de pilier sombre d'un noir profond, comme aspirant toutes lumières pouvant l'approcher, irréelle et inquiétante. Dereth qui s'était débarrasser de son assaillant, enquêtait sur le pilier pendant que les autres faisaient tout pour rentrer dans le monastère. Au grand dépit de Dra'Kalhen, en cassant un vitrail. Marcus mena quelques Légionnaires vers la ville, pour découvrir ce qu'il pouvait bien se passer. Amélia fut envoyée calmer un couple, mais la claque sur l'homme qui l'insultait ne suffit qu'à le mettre en colère, et une étrange bagarre éclata. Burzak se déplaça vers le débit de boisson local pour récupérer des informations, avant d'être confronté à une demeure souillée et miteuse. En reprenant l'enfant qui lançait des pierres, dévoilant une information dangereuse, l'Orque fut encerclé par six citoyens. Et ce, en même temps que Ashedius se battait dans les ruelles sombres après une manœuvre habile pour se défaire du nombre.

Après avoir vaincu, Ashedius poursuit sa quête de savoir en recherchant l'essence de ce mal. Arrivant lentement en direction de l'Abbaye, il brava l'adversité d'une dizaine d'étranges personnes en tenues sombres qui furent arrêtés par le mur de glace du Dunmer. Ainsi, fut-il assaillit par cinq des leurs, rapidement rejoint par Marcus dans une charge de cavalerie, suivit par Burzak qui venait de sauver l'un des éclaireurs manquants dans la demeure abandonnée. Tous se retrouvèrent, blessés après bien des épreuves, tandis qu'Amélia fut éprouvée par le sauvetage d'un enfant en sacrifice de sa main gauche pour épargner un bébé d'un coup de couteau. Quand elle quitta la demeure après avoir égorgé un Dunmer fou, elle assista à une ville meurtrie après avoir sombré à la folie. Des pleurs, des larmes, une malédiction s'était achevée. Celle qui fut vaincue à l'Abbaye, par les efforts des Impériaux luttant contre un étrange Prêtre doté d'une armure d'ébonite. L'homme était d'une constitution remarquable, et mit à rude épreuve ses opposants, malgré la chute de ses séides. Ce fut un véritable enfer, et la pression monta devant la crainte de Sader que le rituel puisse être achevé, mais celui ci fut retourné contre lui. Dereth le sacrifiant lui même contre l'autel de Boethia, achevant sa volonté de se venger de celui ayant volé bien trop d'objets en son nom sans son autorisation. La malédiction s'acheva, mais l’amertume d'avoir été la volonté du prince daedrique remonta dans le cœur de tous. Au prix de la survie des habitants de Hautepierre, fut la colère que ce Jour d'invocation livra bien des mensonges, des haines, et une dernière Trahison. Laissant deux compagnies impériales venir sécurisé les lieux et soutenir les citoyens, les troupes impériales rentrant chez eux. Épuisés moralement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   Dim 5 Nov - 1:57

Citation :
04/11/2017



"Le 4 Loredas de Sombreciel, il était temps de s'occuper du début de la tâche primaire ayant porté l’intérêt de la Légion Impériale à venir jusqu'en Glénumbrie, et à se porter volontaire pour soutenir la stabilité de Champsrepos, en plus de la politique et de s'occuper de sauver des vies, ce qui permet souvent de rester de bonne humeur après des missions compliqués. Toutefois, ce n'était pas spécialement ce qui empêcherait les prochains objectifs de se multiplier sans cesse alors que les problèmes s'accumulent lentement. Alors que la guerre était toujours active dans le sud de Champsrepos, les réfugiés remontant vers le nord pour fuir les combats avec les miliciens de l'Alliance, il était cela dit temps de s'occuper de la promesse envers le Voldrunil, et la guilde des mages. La Bête des Marais, dont les Impériaux eurent entendu des rumeurs depuis les festivités de la chute de Krayn à Fier-croyant, en Havre-Tempête. Depuis lors, ils avaient apprit ce qui rodait réellement dans le marais nord de Metaye-la-vieille : Un faucheclan. Celui ci fut invoqué par un apprenti raté de Domark Domharil, frère du Conseillé Lenors, et patriarche de sa famille. Le Dunmer fut donc celui qui guida les Impériaux pour retrouver la bête, la capturer et récupérer la relique sur son dos qui avait servi à son invocation désastreuse. C'est ainsi qu'un mage Telvanni quitta le campement Impérial avec une petite troupe de guerre en direction du sud de Champsrepos.

Quittant la Région, les Impériaux purent voir sur la route des caravanes et autres voyageurs fuyant les provocations de l'Ordre du Serpent. C'était l'une des scènes moroses, qui fit une cruelle réminiscence des va-nu-pieds errants sur les grandes routes de Cyrodiil suite à la destruction ou la prise de leurs foyers. Morose, cruel, et triste sont les mots les plus attribués, tandis que les chevaux des Impériaux passaient entres les quelques vagues de fuyards emportant leurs peu de possessions, les enfants hurlants et pleurant, les quintes de toux et les éternuements de ceux ayant subit la pluie sans un toit pour s'y couvrir. Que faire, pour autant de personnes, si ce n'est livrer bataille. Mais cela les préserveraient-ils de l'Hiver venant, et du froid des neiges qui remplaceront tôt ou tard les pluies habituelles de Hauteroche ? Finalement, ils quittèrent Champsrepos vers le sud, traversant les contrées vides, les routes dans les roches, et les plaines longues et ennuyeuses. Cinq heure de voyages furent nécessaires pour arriver aux marais environnant Metaye-la-Vieille, et c'est ainsi que débuta la tâche de trouver la bête tourmentant les lieux. Le résultat d'une invocation ratée résultant du danger des pratiques de la magie. Une caravane restait au sol, dévastée. A côté d'un cadavre d'un homme, à moitié dévoré en n'y laissant que peu de reste, si ce n'est le tronc, la tête et un bras. Après une vague inspection, dans une brume sinistre, Amélia cria après avoir aperçue une silhouette.

Ainsi, les Impériaux se mirent directement en formation, en cercle. Essayant de découvrir d'où pouvait bien venir la silhouette, un brin de panique monta, alors que tous cherchaient désormais la bonne destination, et la piste de la créature. Celle ci semblait tournoyer autours d'eux, pendant que les loups sortirent des brumes, et fuyaient en oubliant clairement les Légionnaires en cercle qui observaient les environs avec inquiétude. Grâce à Amélia, les Impériaux virent la bête sortir des brumes rapidement, celle ci ayant pour objectif le reste du corps pour disparaître avec, mais fut reçu par les troupes en formation. Deux flèches touchant la créature daedrique, ainsi qu'une impulsion de la part de la Praetorian. Satisfait du résultat... Jusqu'à ce que la chose se relève, et fonce dans le tas. L'acharnement du combat fut sérieux, tandis que l'énorme Faucheclan se débattait à l'intérieur de la formation Impériale. Plusieurs flèches se ruèrent dessus, de Fusozay et Amélia en hauteur. Tandis que Dra'Kalhen et Marcus la prenaient de flanc pour la blessé, Demi-Lune, Vendimus, Lyzeros et Roland firent face à la bête daedrique qui ne cessait d'empêcher son immobilisation. Des coups furent échangés, avec une grande violence, mais le Faucheclan ne put supporter la pression des coups en coopératifs des troupes entraînés pour se battre ensemble, ainsi que les effets de l'Argentium.

Alors que la bête s'écroulait, Domark récupéra l'artefact de son apprenti stupide en laissant soin aux combattants d'achever la créature pour la renvoyer dans les eaux sombres de l'Oblivion. S'occupant des blessés, au milieu de ce marais sinistre, et des dernières préoccupations en conversant avec la Wyresse Yelma qui vint à leur rencontre pour s'assurer que cela fut achevé, ce n'est qu'une fois celle ci disparue pour retourner vers son campement, que les événement s'emballèrent. Isolés, après la défaite de la Bête des Marais, la brume devint plus dense encore. Un froid mordant, et comme des caresses irréelles de mains spectrales glissant le long de leurs armures. Quelque chose de sinistre se tramait autours d'eux, et prit une autre tournure quand des vols de corbeaux ne cessèrent de voler autours d'eux, au dessus. Le cadavre à moité dévoré reprit conscience, grattant la terre en voulant les atteindre, et dévasté par le feu par Domark, mais au delà de la brume, une silhouette approchait. Celle d'un Bréton, dans les habits de la guilde des mages, tremblant et marchant vers eux. Il geint un instant, et s'écroula sur les genoux, couvert de plaies, tout en suppliant les Impériaux de fuir. Paniqués devant la scène, ils fuyaient vers leurs chevaux, les corbeaux rapprochèrent tournoyant dans toutes les directions, percutant des cuirasses, sonnant les Légionnaires. Sous le rire moqueur d'une vieille femme, ils fuirent rapidement vers Metaye-la-vieille en abandonnant le Marais. Sachant bien qu'ils devront y retourner, pour la tâche d'Endhoril : Abattre la Harfreuse, qui venait d'essayer de tous les massacrer. Galopant rapidement, disparaissant au loin, vers la ville portuaire en ayant avec eux le poids de la frayeur, et de la douleur."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   Dim 5 Nov - 23:44

Citation :
05/11/2017



"Le 5 Sundas de Sombreciel, les forces Impériales s'éveillèrent paisiblement dans le nord. Champsrepos paraissait sûre, bien que la guerre restait en suspend dans l'attente des mouvements des uns et des autres. Reformer une force active prends du temps, autant que de soigner les plaies, et reprendre un peu de courage après la violence de la bataille pour le campement nord de l'Ordre du Serpent. Si le campement de guerre Impérial restait sous la surveillance du Centurion Menaro, l'un des vieux vétérans des premières heures du retour de la IXème Légion, la troupe de la Praetorian eux, s'éveillèrent à six heure de là. Metaye-la-vieille, une ville ayant eut fort à faire avec les problèmes de Loup-garou ayant envahit le nord de la ville. Les problèmes restent présent, différents, nombreux, mais les rumeurs de la mort de la Bête des marais étaient présente entres les conversations habituelles des marins et des pêcheurs locaux. Certains purent même réfléchir à de nouvelle expédition empruntant les lieux où des personnes furent victimes du Faucheclan qui ne resterait dans les mémoires, que comme une créature étrange et indéfinissable. Il ne s'agissait pas de retranscrire l'héroïsme Impériale contre une créature daedrique, mais cela finirait plus tard comme un conte de fée des combattants partant dans les Marais pour détruire un serpent géant, ou un « dragon » selon les plus fantaisistes – ou les plus ivres. Mais Endohril avait une tâche bien différente.

Se préparant à l'entrée de la ville, après une journée de repos profitable à l'auberge locale, les Impériaux firent état de la tâche du Maitre-Mage qui leur était destinée depuis longtemps. En même temps que les rumeurs de la Bête des Marais faisaient échos, la Guilde des Mages gardait en crainte la survie d'un des intendants de la Guilde à Daguefilante, maudit par ce qu'il semblait être une Harfreuse dans une partie des marais au nord de Metaye-la-vieille. La crainte de retourner subir ce qu'ils avaient vécu hier soir. Endhoril fit clairement savoir qu'ils furent assaillit par la dite harfreuse à la chute de la Bête des marais, bien envieuse de se débarrasser de qui lui semblait dangereux. Surtout de Domark Domharil. C'est ainsi que, se préparant à l'évitable, ils s'échangèrent les colliers de protections de la Guilde des mages en s'installant sur les chevaux, écoutant les propos d'Endhoril concernant la tâche et la difficulté de s'attaquer à une harfreuse traquée par la Guilde depuis quelques temps maintenant. Toutefois, ils ne pouvaient empêcher l'inévitable éternellement, et une troupe de guerre quitta alors la ville et le repos tranquille, pour s'engouffrer dans les marais nord. Une nouvelle fois, pour affronter la boue et l'horreur. Trente minutes dans le marais, et les brumes s'élevèrent en glissant la luminosité vers une pénombre irréelle. La vision devenant de plus en plus restreinte. Ils arrivèrent de nouveau dans un lieu sombre, et inquiétant, où les grognements furent audibles dans les alentours, sans qu'aucunes silhouettes n'apparaissent. L'ironie, qu'un mois plus tôt, fut consacré à la Fête des Sorcières.

Arrivés à destination, d'après le Maitre-Mage, Endhoril resta en arrière pendant l'inspection Impériale pour surveiller la sortie ainsi que les chevaux laissés à un arbre. Les œuvres magiques de l'Altmer permettant d'évité le pire. S'approchant un peu, et après avoir bousculer la brume par magie, ils virent une masure abandonnée plus loin. Encerclant lentement celle ci, la tension que ce soit l'habitat d'une Harfreuse monta lentement dans la crainte des Impériaux présent. Encerclant la dite maisonnée, et braillant à la sorcière de se rendre, Marcus, Dra'Kalhen et Amélia furent dérangés par des silhouettes étranges, qui ne laissèrent place qu'à des corps sur la gauche. Tandis qu'après un puissant sort de foudre, Roland, Vendimus, Corentius, Marius et Arnornn s'approchèrent de la masure en profitant de l'effet de la magie qui diminua l'intensité de la brume. Marius fut éjecté en arrière brutalement, s'écrasant au sol par terre et fut traîné par Corentius pour s'occuper de lui. Amélia inspectait par la fenêtre, n'y voyant étrangement que la noirceur d'une ténèbres insondable. Précisément là où Vendimus et Arnornn disparurent, en fonçant à l'intérieur, où les deux furent confrontés aux terribles illusions, à l'intérieur de la Citée Impériale, meurtrie par le passage de Havreglace, et devant déjoué les énigmes en même temps que Marius Sighur. Tandis que Marcus et Dra'Kahlen revinrent en ayant suivit les intrigues étranges des Corbeaux, ils virent les trois disparut revenir brusquement devant Corentius et Amélia qui se disputaient pour savoir si ils allaient rentrer les aider tout deux. Et alors que Vendimus ressorti en se demandant si elle avait réussi à défaire un maléfice, un rire sinistre fut audible, et en se retournant, elle, et tout les autres furent éjectés vers le sol.

La harfreuse se tenait devant la masure, et horrible à voir. Son visage comme incarnation de la malchance, des boutons et des cloques déformant ses traits exécrables. Celle ci se moquait et insultait l'audace des Impériaux de se trouver ici. Une flèche fusa, la touchant à l'épaule, un instant avant que la Praetorian ne l'écrase au sol. Tous s'employèrent à la frapper, essayer différentes tactiques, souvent déjoués par les disparitions et apparitions de la créature. Loin du naturelle, la frayeur de la chose à peine définissable que par le mot « Femme horrible », s'amusant des forces de l'Empire, jusqu'à ce que l'étonnement ne la frappe. Autant que le glaive qui la blessa gravement en glissant à travers ses chairs. Disparaissant pour fuir, elle fut rattrapée par la foudre qui brisa son invisibilité, rejointe immédiatement par les forces Impériales. Décapitant finalement la chose affreuse, et se débarrassant de la tâche hardie. Tous, furent bousculés mentalement et physiquement. Reprenant leurs souffles, et profitant que la brume et le froid mordant disparaisse pour se détendre un peu. La tête fut récupérée, et conservée par le Maitre-Mage en vertu du rituel du Wyrd, alors que la bannière de la IXème Légion restait fièrement dressée par le Porte-étendard, Corentius. Le calme revint lentement, et les troupes Impériales firent de nouveau route, pour aller prendre un peu de repos à Metaye-la-vieille, après cette expérience effroyable, d'avoir supporter leurs propres peur. Et laissant encore tellement d'épreuve à supporter à l'avenir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   Mer 8 Nov - 2:03

Citation :
07/11/2017



"Le 7 Tirdas de Sombreciel, le jour du départ de Métaye-la-vieille. Après avoir prit contact avec la garde locale pour la bonne entente avec les dernières activités Impériales et l'assurance de ne pas être responsable des troubles de la nuit précédente, malgré les corps retrouvés dues aux tueries des agents d'Aleca, tout s'arrêta à la capture et à la restitution des cadavres ainsi que de l'étrange marchandises isolées qui contenait de nombreuses caisses détournés, avec trois Khajiits Suthay enfermé et bâillonné, ainsi que de nombreuses poudres, dont du Sucrelune. Et autres substances furent récupérés par la Garde. Le petit Lave-la-vie, l'Argonien, fut mit sous surveillance Impériale et récupérer par des agents de la IXème Légion, mit sous sécurité en s'assurant de ne pas brutalisé l'enfant sous les ordres stricts de ses supérieurs. Ils prendraient le temps de l'interroger pour trouver un remède pour l'ambassadeur, mais cela se ferait dans le temps, comme tant de leurs objectifs se jouant actuellement malheureusement. Désormais que les Marais du nord soufflaient un peu, ils prévoyaient diverses demandes pour la ville qui attendraient un peu. La Praetorian ayant profité du temps passé pour étudier à la Guilde des mages locales et chercher des informations quant à la vieille histoire de la Clé des vagues retrouver après l'étrange épreuve de l'esprit Bosmer et des épreuves des trois griffes de pierres. Après quelques heures de recherche, celle ci découvrit un vieux mystère et une indication. Relevant une position.

Les Impériaux quittèrent Métaye-la-vieille en direction de Champsrepos pour regagner le campement Impérial. Se retirant du chemin sur la route, ils partirent pour l'étrange destination sous demande de la Praetorian pour découvrir ce qu'il en était de ce mystère étrange. Quelque soit le dénouement, il y avait potentiellement une récompense ou un vieil artefact à la clé. Six heures furent nécessaires pour achever le trajet, celui ci fut éreintant et couvert de nombreuses pauses pour se restaurer et respirer un peu pendant le mouvement long et fatiguant d'une route à cheval. Un ciel aux nombreux nuages vagabonds offrit une brève chaleur à travers l'atmosphère fraîche et le vent traître glaçant les os. Ils furent accueillit par la plage, la grande étendue de la côte menant à l'intérieur de la Baie d'illiac et le bruit apaisant des vagues balancée contre le sable froid. Après un temps d'inspection et de conversation, Dra'Kalhen découvrit une sorte de petit trou étrange apparaissant au milieu de nulle part. L'inspectant pendant que le pauvre Marius Sighur virevoltait sur une vague imaginaire qui l'envoya s'écraser à côté de Marcus brutalement, la tête dans le sable. Elle y installa la clé des vagues, et dans un mouvement de poignet, le début d'une soirée terrible fut annoncé par l'apparition étrange de la ruine sortant des eaux. Une vieille tour et une brève muraille brisée, le tout couvert de plantes marines et d'algues, quelques poissons malchanceux se balançant sur la terre ferme. Et malgré l'inquiétude, ils firent marche à l'intérieur pour découvrir ce qu'il pouvait bien se passer.

L'endroit semblait ancien, datant d'une époque difficile à réalisé, et les effets de son passage sous l'eau n'avait rien à faire pour la rendre encore plus mystérieuse encore. Quelques objets elfiques traînant au sol, d'une ancienneté indéfinissable, alors que leurs bottes foulèrent l'intérieur trempée et froide, des lueurs spirituels apparurent en nombre. Comme des centaines de feu follet s'occupant de leurs affaires, mêlé au bruit des murmures réclamant d'être sauvés. Plus loin, une étrange fontaine s'y trouvait avec une eau scintillante ainsi qu'une larme cristalline flottant au dessus. Les Impériaux la récupérèrent, et rentrèrent en contact avec celle qui s'occupait des lieux. La néréide eue une courte conversation avec les camarades qui étaient déjà cible de nombreux sortes d'assauts traumatisants. Les spectres firent pressions, et ils étaient lentement submerger par leurs tentatives atroces de les rendre fou et de les brutalisés physiquement. Choisissant le plus difficile, la Néréide entreprit la rite pour les scellés définitivement, plutôt que d'engloutir de nouveau la ruine avec le sortilège censé les contenir. Mais l'horreur était difficilement gérable, alors que doucement les troupes Impériales se réunirent pour subir ce que les esprits dégénérés Direnni leurs faisaient subir. Des anciens elfes, leurs visages blafards et déformés par des traits ridés et des orbites vide. Malgré leurs dernières épreuves, aucuns n'étaient préparés à de tels problèmes à surmonter. Et ils finirent par être totalement encerclé, condamnés à être déchirés par les bras déformés.

Amélia fini par déplacé tout le monde, réunit par Marcus, ils se retrouvèrent autours de la Néréide dont la protection de la Larme des vagues assuraient que les spectres ne puissent parvenir à elle. Mais « Le Capitaine », un être bien plus grand, portant un énorme marteau de guerre, arriva jusqu'à eux malgré les effets de la dite larme. Luttant avec férocité, il écrasé Marius avec puissance, et brisa la lame antique de l'héritage de Dra'Kalhen. Ce fut l'un des pires adversaires pour les Impériaux, qui ne purent vaincre que d'une seule façons – En abjurant l'esprit elfique, avec l'usage de la Larme des vagues, qui brisa finalement l'accroche au monde physique avec les spectres, laissant les Impériaux épuisés et étalés par terre, dans une ruine qui ne leur semblèrent jamais aussi pure et tranquille, dans le bruit des vagues passant lentement contre le sable et la pierre. En récompense, ils choisirent pour l'instant de sauver Marius Sighur des blessures mortelles reçue avant qu'il n'expire fatalement, et purent rentrer lentement au campement. Ils n'eurent des sacrifices, pour ne sauver rien d'autre qu'un esprit des eaux et cela au prix de blessures physiques et grandement morales. De la perte de la Lame de Dra'Kalhen et de son importance, ainsi que du traumatisme dans les esprits de ceux ayant vécu ça. Ils rentrèrent alors que campement Impérial après une heure de voyage pour achever ce long chemin, épuisés et éreintés, pour y trouver un peu de repos. Malgré le départ rapide qu'ils devront effectué pour rejoindre le Conseil de Hauteroche."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   Ven 17 Nov - 2:37

Citation :
16/11/2017



"Le 16 Turdas de Sombreciel, le Conseil de Hauteroche venait de s'achever, et les troupes Impériales profitaient allégrement du repos de l'ambassade Impériale de Forge-Gloire. La forteresse avait retrouver de sa superbe, depuis les conflits contre les Poignes de guerre. La chute de Krayn ayant scellé le lien entre Haltevoie et la IXème Légion Impériale, tout comme les retours diplomatiques en Hauteroche. Après tant de boues, et de combats, ils purent avoir la douceur de lits douillets, de chambres confortables, et de la tranquillité du lieu. Le surplomb restait confortable, offrant une vue des environs paisible, mais tous ne savaient qu'ils n'auraient à savourer que bien peu de temps avant de retourner combattre. Les informations furent nombreuses à être partagés au Conseil, tandis que tous réfléchissaient aux implications suivant les propos relatés. Les problèmes de Fendretour, et la confiance qui devait être gagné désormais par le Seigneur local, mais il devenait nécessaire d'accompagner les difficultés des peuplades en agissant à leurs côtés, ne serais-ce qu'un instant, en même temps que se poursuit leurs propres batailles. Croissalant aussi, là où ils écrasèrent les brigands sur la route de Champsrepos, ceux du culte de la mère Aviaire, semblait avoir de nombreux nouveaux problèmes. Tout cela fini par organiser une réunion diplomatique à l'ambassade Impériale le prochain Morndas, pour que les futurs alliés puissent se concertés sur les futures manœuvres. Mais avant l'envoie des troupes vers le front, il était temps de se ressourcer avec une noble activité.

Le tournoi de la IXème Légion devait servir d'exemple pour trouver le dignitaire du titre de «Champion Impérial » et prouver que les troupes sont capables de se battre avec force et dignité. Ainsi, les troupes de la IXème Légion se retrouvèrent dans la cour de Forge-Gloire pour s’amasser autours des haies de la lice des combats. Ce n'était pas la grande arène de Kvatch, mais une simple arène faite pour des duels d'honneurs modestes, usant du talent et du glaive pour s'en sortir. Les troupes au repos de la IIIème Cohorte et de la IVème qui n'avaient rien à faire ou pensaient pouvoir s'en déroger pour une soirée de plaisir, firent foule autours des broussailles servants de limites. Plusieurs des combattants les plus chevronnés et vétérans de la Légion Impériale furent installés pour brailler et encourager leurs préférés pendant les combats livrés avec acharnement. Quelques aides de camps tournaient en délivrant des rations de boissons et de nourritures, alors que les discours se mêlèrent pour rappeler ce pourquoi ils se battraient non pas en sauvage, mais en dignitaire des valeurs Impériales de l'époque de Reman Cyrodiil. Les discours furent prononcés, avant que petit à petit, les volontaires ne s'annoncent pour ce préparer aux combats dans les codes et les normes rediscutés.

Le premier combat fut acharné, opposant le Sergent Arnornn Martellor à la Légionnaire Amélia Aetius. Le combat fut puissant, mais Arnornn semblait dominer l'affrontement en jouant de son talent pour s'opposer à son adversaire avec ténacité. Jusqu'à ce que finalement, ce ne fut suffisamment pour ne pas recevoir un grand coup de son adversaire, qu'il parvint ensuite à maîtrisé fatalement, et achevé cette affaire, sous les salues et les applaudissements des deux combattants. Roland Draconis, un Légionnaire Bréton fougueux et puissant, ne put toutefois faire face à la vélocité habile d'un des combattants les plus chevronnés de la Légion Impériale. Le Sergent D'irshte, portant avec lui l'héritage Rougegarde, fit de son mieux pour délivrer ses coups avec habilité et force en déjouant les assauts courroucé du Légionnaire de front. Là où Draconis luttait avec hargne et témérité, D'irshte le faisait avec éducation et droiture, et le résultat fut catastrophique pour le Bréton, qui montra toutefois le visage du Légionnaire de guerre – Celui qui se bat avec puissance. Dra'Kalhen fut volontaire pour l'avant-dernier combat, et il fut proposé à la Praetorian Vendimus de participer aux combats pour mérité d'elle même d'acquérir le titre. Elle affronta alors l'agilité de la Khajiit, et lutta avec détermination pour vaincre ses coups habiles et menaçant. Après bien des manœuvres, Dra'Kalhen fut balancée au sol, pour en finir avec l'affrontement, déclarant alors quels seront les trois combattants s'affrontant pour le titre. Se rejoignant dans la lice, après les honneurs, le dernier combat s'engagea.

Vendimus, D'irshte et Arnornn, tout trois s'affrontant pour le titre de Champion Impérial, les trois ayant maintes fois combattu depuis le début de la guerre contre Krayn, jusqu'à ce jour, pour essayer d'acquérir le mérite de vaincre. Ils luttèrent, alors que le Rougegarde fonça sur Arnornn, joint pas Vendimus. Des coups furent délivrés, avec bien des violences et des lames s'entrechoquant dans des coups d'aciers puissants. Mais D'irshte fut finalement vaincu, balancé dans les broussailles d'un coup d'épée vif par le plat, s'écrasant dans les amas de plantes. La suite fut un affrontement entre Vendimus et Arnornn, qui luttèrent avec acharnement. Et malgré des coups sévères contre la Praetorian, le duel s'acheva quand le glaive de Vendimus fut sous la gorge de son adversaire, sans pousser le vice d'y laisser la moindre trace, soutirant simplement l'acier en acceptant la fin de la bataille. Malgré tout, ce fut la Praetorian qui gagna le titre de Championne Impériale, bien que ce fut inattendu, ne serais-ce que de la voir participer, l'acharnement dans le combat, avec discipline et rigueur, fit honneur à tout les combattants. Il n'y eu pas de blessé, et encore moins de morts, uniquement des démonstrations martiales et des signes d'une retenue exemplaire. La soirée poursuivit alors, dans l'ambassade Impériale, avec une tournure festive, et tous purent profiter d'un peu de paix, en sachant bien que les prochains jours leur offriront que très peu d'occasion de se reposer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Eïffy
Admin
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 24

MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   Mer 22 Nov - 0:30

Citation :
21/11/2017



"Le 21 Tirdas de Sombreciel, après la réunion à l'Ambassade Impériale. La sécurité de l'intendant Davian était désormais assurée par la Garde locale de Camlorn, et deux agents impériaux empêchant que celui ci soit approché par des agents de l'inquisitrice Aleca. Ailleurs qu'à la guerre, et dans les flammes de la bataille, y avait d'autres combats à menés. Celui sur le plan diplomatique après le Conseil de Hauteroche ayant laissé des questions en suspens, concernant les liens diplomatiques et les tentes. Sa suite avait donc eut un déroulement agréable, auprès de Daguefilante, Croissalant, et la Gloire d'Hallin accompagnée de la Cohorte des Semailles de Reman. Après une soirée de conversation avec un bon repas bien nourrissant, tous se séparèrent, laissant les troupes élites de la IXème Légion aspirer à un confortable repos dans la quiétude de Forge-Gloire et de ses chambres agréable. Se requinquant le moral, ils partirent alors pour retrouver le campement Impériale et subir de nouveau la pression de la guerre et du conflit, bien déterminés à en finir avec l'Ordre du Serpent protecteur afin de sécurisé Champsrepos. La route serait longue, habituelle, traversant Havre-Tempête vers la Glénumbrie pendant une lente et fatigante chevauchée. Au moins pouvaient-ils galopés sans attendre une caravane transformant ce périple en plusieurs jours d'avancées. Mettant de côté les différents aspects de ce que ce « Conseil impérial » offrit comme suite aux relations, actions et déroulements des opérations. Ils restaient envieux de profiter encore d'un peu de sommeil, même dans les conditions plus rude du campement Impérial perdu dans la boue du nord de Champsrepos. Mais la journée ne fut pas aussi simple que ça.

Voyant au loin les lueurs d'un ciel ardent, comme si du gris s'échappait finalement les couleurs chaudes éloignant le froid et la morosité. Mais ce n'était pas pour décrire une scène de joie ou de rire, le long du voyage, ils eurent prit décision de ne pas esquiver ce qui ressemblait à des problèmes en perspective. Chevauchant malgré quelques tensions dans le groupe quant à ce qui leur semblait comme une maudite malchance, ils arrivèrent dans un coin isolé sur la route de Koegling vers le nord nommé le Bourg-du-pain. Le lieu était en flamme, des crépitements furieux de masures et de champs brûlés, alors que des silhouettes fugitives erraient ici et là, combattues par les braves Brétons protégeant la population avec courage et efficacité. Mais cela avait du mal à contenir la violence de ce qu'il s'était passé ici. Les Légionnaires Dra'Kalhen, Caüs et Caius, ainsi que le porte-épée Mhelk et la Praetorian Impériale arrivèrent auprès de la Guilde des mages et des guerriers, du moins leurs représentants. Ils étaient six, discutant avec le Mestre local et quelques soldats surveillants ce qu'ils avaient mit sous scellés du mieux possible : Un portail. Celui ci ondoyait tranquillement, d'un rouge vif effrayant, comme du feu liquide. D'après les informations, un certains Ithilien Lark avait profité du Jour d'invocation du Seigneur de la destruction, pour exigé une rencontre sur ses terres. Laissant derrière lui, sauvagerie et dévastation. L'ancienne équipe n'ayant jamais pu ressortir de là, ce fut la troupe Impériale qui se constitua volontaire pour protéger Bourg-du-pain.

Le passage du portail fut très désagréable, deux légionnaires vomissant à l'arrivée d'emblée. Ce voyage devait être très rapide, un objectif simple dans les faits : Récupérer la pierre sigillaire responsable, et s'enfuir pour qu'elle soit détruite par la Guilde des Mages et se débarrasser de l'ouverture sinistre. Le lieu respirait la malveillance, une sorte d'antique temple en cendre, se mariant aux effets sinistres des meubles et vases daedriques. Tout était si différent, si peu commun, respirant de la volonté de détruire. Il ne s'agissait pas de regarder trop longtemps les effigies pour ne pas avoir mal aux yeux et à la tête. Ils se contentèrent alors de courir à travers les couloirs pour atteindre la bonne destination, trouvant les corps dévastés, calcinés, lacérés des membres de la première expédition des Guildes sur la route. Arrivant au site d'Ithilien, dépassé par sa propre magie et ses supplications, la pierre sigillaire flottant lentement devant lui, les Impériaux n'eurent le temps de réfléchir. Ils durent combattre pour survivre, face aux deux Atronach de feu ayant apparut sur leurs flancs. Un affrontement difficile, envoyant dans l'inconscience le Légionnaire Caüs et blessant légèrement Vendimus. Débarrassés des créatures après un combat acharnés, ils purent s’intéresser à la pierre. Mais avant de s'en emparer, la voix grondante du maître des lieux résonna : La vie d'Ithilien, contre la liberté et une petite récompense. Après conversation nerveuse, Ithilien mourut des armes de Dra'Kalhen, avant que Mhelk n'en porte de lui même la responsabilité.

Amusé par l’obéissance à son ordre, il offrit Yskvim, et le Dremora s'incarna sur la route des Impériaux voulant fuir avec la pierre. Autours d'eux, tout ne devenant que flamme, mais pour le Prince de la Destruction, même gagner sa récompense devait se faire dans le combat et le ravage. Celui ci livra une forte résistance, ayant blessé Dra'Kalhen, faillit décapité Caïus, mais fut vaincu par les efforts et une flèche en argent dans la tête, à travers les trous de son casque. Le laissant disparaître étrangement, dans une fumée sombre, seule sa masse de guerre resta au sol. Mhelk la récupérant, pour que Vendimus la transporte en jugeant plus tard de son utilité, il était avant tout crucial de sortir de là. Fuyant rapidement les flammes s’emparant en multiples explosions, le dit temple. Ils purent prendre rapidement en reprenant le chemin, marchant sur le pauvre galopin ayant cru avoir le temps de préparer un piège plus malin que ça, finissant sous les bottes en métal. Ils revinrent avec la même expérience désagréable et folle vers Nirn, offrant la Pierre sigillaire pour la laisser être détruite. Le portail de Bourg-du-pain disparut grâce aux mages de la Guilde, tandis que les guerriers restant s'occupaient d'abattre ce qui avait encore pu en sortir. Tristement habitués depuis la Coalescence des mondes à ce genre d'exercices. Finalement, épuisés, les Impériaux purent poursuivre et achever leur route, repensant sans cette au traumatisme que certains auront vécu. De nombreux cauchemars, de nouveaux songes obscures, aux rires moqueurs du Prince jouissant de son Jour d'invocation. Parait-il d'ailleurs, que le prochain serait voué à Molag-Bal, le mois suivant..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leredesloups.guildjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Animation] Les missions annexes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Animation] Les missions annexes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [PDM Rouge] Partie 11 : Quêtes Annexes
» logiciel animation gif
» Persona 4 The Animation
» Haïti - Économie : Laurent Lamothe veut 168 missions d'affaires par an
» 2 missions, 2 mages, 2 camps !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ère des Loups :: Ancien - IXème Légion :: [RP] :: Les dernières nouvelles-
Sauter vers: